The hate U give – Angie Thomas

couverture

Synopsis (Sortie française le 5 avril 2018):

Starr a seize ans, elle est noire et vit dans un quartier difficile, rythmé par les guerres entre gangs, la drogue et les descentes de police. Tous les jours, elle rejoint son lycée blanc situé dans une banlieue chic; tous les jours, elle fait le grand écart entre ses deux vies, ses deux mondes. Mais tout vole en éclats le soir où son ami d’enfance, Khalil est tué. Sous ses yeux, de trois balles dans le dos. Par un policier trop nerveux. Starr est la seule témoin. Et tandis que son quartier s’embrase, tandis que la police chercher à enterrer l’affaire, tandis que les gangs font pression sur elle pour qu’elle se taise, Starr va apprendre à surmonter son deuil et sa colère et à redresser la tête.

Mon avis:

Je remercie les Editions Nathan/Lire en Live pour leur confiance.

L’histoire est racontée du point de vue de Starr. Au début de l’histoire, c’est une adolescente normale qui n’aspire qu’à une seule chose, entrer dans le moule. Or, là où elle vit, le moule se fait dans la violence. En effet, elle habite dans ce qu’on appelle un quartier difficile. Là-bas, les perspectives d’avenir ne sont pas réjouissantes. Les femmes y deviennent prostituées et/ou droguées et les hommes dealent de père en fils. Alors, c’est un vrai miracle que Starr puisse suivre des cours dans un lycée huppé et n’ait à craindre pour sa vie que le soir, lorsqu’elle rentre chez elle.

Un soir, alors qu’elle rentre d’une fête qui a mal tourné avec Khalil, son meilleur ami, celui-ci se fait tuer sous ses yeux. Le motif? Il n’y en a pas. Il était noir, le policier était trop nerveux et Khalil ne savait pas jouer les dociles. Un geste malheureux et les balles sont parties.

A partir de là, tout s’enchaîne.

Tupac disait que le nom de son groupe « Thug life », la vie de gangsta, ça voulait dire « The Hate U Give Little Infants Fucks Everybody », la haine qu’on donne aux bébés fout tout le monde en l’air.

A travers la prise de conscience de Starr, c’est notre conscience qui est mise à mal. Nous sommes révoltés. Nous ressentons l’injustice de manière criante et nous sommes en colère. Tout à coup, nous ne sommes plus spectateurs de l’action mais nous sommes projetés dans la peau de Starr et de tous les Noirs qui subissent l’oppression des Blancs. Nous ressentons l’inégalité qu’ils vivent au quotidien comme si c’était nous. Ce n’est pas qu’on se met à leur place mais on nous met à leur place. Angie Thomas réussit le pari de nous faire vivre littéralement le sort des héros.

J’ai ressenti énormément d’admiration pour l’entourage de Starr qui malgré toutes les difficultés qu’il rencontre, fait de son mieux pour s’en sortir. Je pense en l’occurrence au père de Starr qui a cette intégrité à toute épreuve et un charisme magnétique qui fait qu’on s’en remet à lui pour nous rassurer quand rien ne va, à sa mère qui ne pense qu’au bien-être de ses enfants et qui n’a pas sa langue dans sa poche pour les remettre dans le droit chemin quand ils déconnent. Mais surtout, Starr est un personnage dans lequel on se reconnaît car elle n’a pas peur d’admettre ses défauts et qui, en dépit de ces derniers, fait ce qu’il faut pour que justice soit rendue.

En parallèle, l’auteure nous incite à réfléchir. Elle nous fait réaliser que rien n’est manichéen, surtout pas dans ce genre de milieu. On peut mal agir en étant animé des meilleures intentions et vice-versa. Là où elle me frappe, c’est qu’elle ne juge jamais. Elle se contente de nous plonger réellement dans la tête de ces personnes qu’on juge, nous, au quotidien et c’est déjà énorme. C’est comme découvrir une nouvelle dimension. On croit tout savoir et on se rend compte qu’on a encore tout à apprendre.

Au final, je comprends pourquoi The hate U give a eu un tel succès outre Atlantique. C’est un véritable récit initiatique dont on ressort grandi et enrichi d’une autre vision de notre société. Il nous permet de saisir la complexité de l’Humain, résonne en nous et il nous marque durablement.

Publicités

2 réflexions sur “The hate U give – Angie Thomas

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.