[BD] Les carnets de Cerise, tome 5: Des premières neiges aux perséides

Synopsis:

Cerise, onze ans, vit seule avec sa mère et rêve de devenir romancière. Elle a déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et surtout les adultes. Elle les observe pour tenter de deviner leurs secrets les plus enfouis… Au fil de ses enquêtes, elle a compris à quel point son passé lui manquait et faisait tout pour ressurgir. À travers une correspondance avec sa mère, Cerise va replonger dans ses souvenirs, dans son enfance – des premières rencontres aux premiers mensonges… Ce voyage lui dévoilera le secret de ses carnets et on comprendra enfin pourquoi elle déteste tant que les adultes dissimulent quelque chose…

Mon avis:

Quel régal que cette BD! D’office, quand vous l’avez en mains, vous ne pouvez que l’admirer et le retourner sous toutes les coutures parce que vos yeux en prennent plein les mirettes.

Et puis, vous ouvrez l’objet. Dès les premières bulles, vous savez que vous allez être captivé. Le ton est donné. L’ambiance de l’album correspond complètement aux couleurs de la couverture. En effet, l’insouciance laisse place à une profondeur et à une intrigue riches en émotions.

Car nous plongeons directement dans la petite enfance de Cerise et avec cela, le traumatisme qu’elle a vécu.

Si, dans les albums précédents, le thème du deuil avait déjà été traité, il en est ici, non seulement question mais c’est aussi une ouverture vers l’après.

Comment surmonter son deuil? Comment surmonter la culpabilité? Comment être en paix avec vos derniers souvenirs de l’être aimé? Mais surtout, comment continuer à vivre?

Tout le monde a dû apprendre un jour ou l’autre à répondre à ces interrogations à sa manière. Mais l’apprentissage de Cerise trouvera une résonance en chacun de tous car il est raconté avec des mots qui parlent directement à notre coeur.

En parallèle, tandis que je luttais pour retenir quelques larmes, des rayons de soleil viennent égayer notre lecture, nous montrant que même en hiver, tout n’est pas gris.

J’ai apprécié les dialogues entre Cerise et sa mère. Elles ont du chemin à parcourir mais leur honnêteté nous émeut invariablement.

Enfin, le coloring vient sublimer des planches déjà superbes au départ. Cela vous semblera peut-être répétitif par rapport à ce que je disais déjà avant sur cette série mais décidément, mes yeux sont amoureux de cette BD. Voilà. Et si vous hésitiez à vous lancer dedans de peur que ce soit trop jeunesse ou je ne sais quoi, j’ai juste envie de vous dire: n’hésitez plus! Franchement, cette BD parle à tout le monde.

Retrouvez mon avis sur: le tome 2.

Publicités

2 commentaires sur « [BD] Les carnets de Cerise, tome 5: Des premières neiges aux perséides »

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.