Saga The Royals, tome 1 : La princesse de papier – Erin Watt

couverture

Synopsis:

Une nouvelle vie.
Pour le meilleur ou pour le pire ?
Ella Harper est une battante, une éternelle optimiste. Elle a passé sa vie à déménager de ville en ville pour suivre sa mère, à avoir des fins de mois difficiles et à penser qu’un jour elles allaient s’en sortir. Mais quand sa mère meurt, elle se retrouve seule au monde…
Jusqu’au jour où Callum Royal apparaît dans sa vie. Finis la galère et le club de strip-tease pour payer ses études. La voilà dans le grandiose manoir des Royal. De l’argent, du luxe du confort…
Et… les cinq fils de Callum.
Tous la détestent, tous sont désespérément attirants. Le plus charismatique d’entre eux, Reed Royal, est celui qui est le plus déterminé à la renvoyer là où il pense qu’est sa place, dans un monde de dénuement qu’elle n’aurait jamais dû quitter. Il ne veut pas d’elle dans sa vie. Il ne veut pas lui faire une place dans le petit monde huppé des Royal.
Et s’il avait raison?

Mon avis:

J’ai découvert ce livre par hasard grâce à la chronique d’ Evenusia et à la mention comme quoi, Erin Watt, c’est le travail collectif d’ Elle Kennedy, dont je suis fan et de Jen Frederick, auteure que je ne connais pas, j’étais vendue.

Je n’ai même pas lu le résumé.

J’ai directement acheté les cinq tomes déjà parus et hop, à la lecture.

La princesse de papier est l’histoire d’Ella qui, du jour au lendemain, se retrouve parachutée dans la haute société après avoir été adoptée par le meilleur ami de son père, Callum Royal.

Sa mère est décédée des suites d’un cancer, elle n’a jamais connu son père, Steve alors pour ne pas se retrouver en foyer d’accueil, en attendant d’être majeure, elle survit de petits boulots et fait du strip-tease pour payer le loyer.

La vie a été dure pour elle. C’est ce qui l’a endurcie mais quand elle se retrouve entourée de gamins riches et jaloux, c’est complètement un autre monde.

si vous lisez des mangas ou regardez des dramas, alors vous me comprendrez quand je vous dis que La princesse de papier m’a beaucoup fait penser à Boys over flowers. Littéralement. J’y ai retrouvé la même atmosphère irréelle et le même éblouissement quand Ella pénètre dans le monde des Royal. De même, l’attitude des Royal et des autres lycéens qui l’entourent est strictement identique.

Alors, je ne m’y attendais mais La princesse de papier est plus intense que je ne l’aurais imaginé. C’est empreint de colère, de frustration.

J’ai ressenti les émotions d’Ella comme si c’était moi. Dans le même temps, je l’admirais car elle est non seulement forte mais en plus d’avoir du répondant, elle sait se défendre. Elle est badass et super attachante. Si je devrais être une héroïne de livres, je voudrais être elle.

Concernant ses nouveaux frères, on s’attache aussi terriblement à eux même s’ils sont au premier abord, cruels.

We, Royals, are pretty fucked up. We’re good in bed but out of it? We’re like a stage four hurricane.

Leur père, Callum est maladroit, débordé par les évènements mais il est émouvant. On ne peut pas ne pas craquer.

Pourtant, la vie à leurs côtés n’est pas de tout repos mais ils sont mignons. Bien sûr, certains personnages sont manichéens mais dans l’ensemble, ils sont complexes et recèlent de multiples facettes. J’ai été agréablement surprise par Savannah et j’ai beaucoup aimé la façon dont le personnage de Daniel est traité et à quoi il sert.

Concernant l’histoire, j’ai apprécié qu’elle ne suit pas le schéma classique à la lettre.

Certains thèmes sont abordés et même si c’est fait de manière superficielle, ils nous font réagir et réfléchir.

J’ai été complètement happée, incapable de lâcher le roman. C’était tellement intense! Alors, la fin m’a sciée. Quel horrible cliffhanger! Diantre!

J’ai le coeur qui battait à cent à l’heure et j’étais avide, toujours plus avide d’en lire plus.

La fin m’a laissée pantoise. Diantre. J’étais sciée. C’est donc pour cette raison que je me suis enquillé les trois tomes de Reed d’un coup.

Je vais donc, comme je l’ai fait pour ma copine Florylège, pour celles qui trépignent d’impatience, vous laisser avec quelques mots, histoire de vous permettre d’échafauder vos théories.

Attention, c’est du spoiler sans spoiler (mouhahahaha!). Vous êtes prêts?

Chantage. Fugue. Escalade. Rupture. Bébé. Doutes. Tension. Meurtre. Retour.

Publicités

6 réflexions sur “Saga The Royals, tome 1 : La princesse de papier – Erin Watt

  1. Pingback: Saga The Royals, tome 5: Cracked kingdom (Le royaume en danger) – Erin Watt | Le Sentier Des Mots

  2. Pingback: Saga The Royals, tome 4: Fallen heir (Le prince déchu)- Erin Watt | Le Sentier Des Mots

  3. Pingback: Saga The Royals, tome 3.5: Tarnished crown – Erin Watt | Le Sentier Des Mots

  4. Pingback: Saga The Royals, tome 3: Twisted palace (La prison dorée) – Erin Watt | Le Sentier Des Mots

  5. Comme toi la fin m’a tellement sciée !! Malheureusement je n’ai pas la motivation d’enchaîner la suite en anglais (mais en vrai si les autres tomes mettent du temps à sortir, je me motiverai surement !) Belles lectures 😉

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s