[VOYAGE] Destination: Copenhague

Quand on me parle du Danemark, je pense tout de suite à Hamlet et à la fameuse citation « il y a quelque chose de pourri en ce royaume ». Je visualise un temps pourri, du froid, de l’obscurité et une atmosphère silencieuse. Alors, naturellement, ce n’est pas la première destination que j’aurais eue en tête pour aller fêter la nouvelle année. C’est le retour qu’en a fait ma copine Constance qui m’a donné envie d’y aller alors, hop hop, qu’est-ce que j’en retiendrai?

Comme tout pays scandinave, la mythologie est prégnante. On la retrouve jusque dans la rue et, couplé à la modernité, cela donne un résultat presque mystique. Daenerys serait heureuse.

J’ai eu du mauvais temps et ça se voit sur les photos. Heureusement, contrairement à ma copinette, je n’ai pas eu de brouillard donc, j’ai tout de même pu immortaliser des choses qui ont attrapé mon oeil comme par exemple, cette église, pas loin de la Petite Sirène. Elle est sombre, elle fait un peu morbide mais je la trouve superbe. en plus, la statue qui se trouve devant est gigantesque. J’ai été impressionnée par le travail de sculpture.

En parlant de la Petite Sirène, c’est une toute petite statue. vous savez que Hans Christen Anderson  est natif de ce pays, non? Il y a pas mal de marche à faire pour la trouver, surtout si, comme moi, vous venez du centre ville mais si vous faites l’impasse dessus, alors c’est comme aller à Paris sans voir la Tour Eiffel. C’est un monument incontournable auxquels les Danois sont très attachés même si la pauvre a pas mal souffert. La seule chose que je déplore, c’est le fait qu’elle ne soit pas bien mise en valeur par ce qu’il y a autour d’elle.

Copenhague est la capitale du design. Honnêtement, ce n’est pas mon truc du tout. Mais il y a tout de même des choses qui captent votre regard et qui apportent du cachet. Je suis assez fan des mangeoires multicolores. On sent l’influence des hippies (ou pas) de Christiana.

 

Robocop déprimerait-il?

A quoi ressemble un nouvel an à Copenhague?

Imaginez le contexte: c’est le début de soirée. Les boutiques ont fermé à quinze voire seize heures. Les feux d’artifice et les pétards commencent déjà à péter. Au resto, les hommes sont sur leur trente-et-un. Ils sont tous en costard/cravate ou noeud pap tandis que les femmes ont mis leur robe la plus courte. Si, si. Quand les voyez tous dans la rue, sans manteau, alors que vous, vous êtes emmitouflé dans votre doudoune, vous vous demandez s’ils n’ont pas développé une résistance au froid.

Mais le plus fou, mes amis, c’est les feux d’artifice. Parce que ça ne marche pas comme en France. Tout le monde peut s’amuser à en tirer. Dans le centre-ville, les autorités ferment certaines portions de routes aux voitures. Quelques barrières sont érigées et vous n’avez pas besoin d’attendre minuit pour profiter des sons et lumières des feux. Non, non, non. Alors, vous vous dites qu’après minuit, ça va durer cinq minutes, qu’il y aura un bouquet final et basta. Que nenni! Trente minutes après que tout le monde se soit écrié « Bonne année » et se soit embrassé, que le champagne a coulé à flot, ça pète toujours.

C’est marrant. Du coup, je voulais voir le feu depuis deux endroits différents: devant la place qui se trouve en face du parc de Tivoli parce que, franchement, l’ambiance qui en sort est magique:

Et depuis les rives du fleuve (ou du détroit, ou du canal – je ne sais pas à vrai dire)… J’ai littéralement eu le temps d’apprécier les feux d’artifice depuis ces deux places tellement ils ont duré longtemps. J’étais ravie!

Enfin, l’endroit que j’ai le plus apprécié restera Nyhavn. Ce quartier est sympathique comme tout et regorge de petits restaurants où on mange de délicieux smorrebrod. Idéal pour bruncher!

Copenhague est une destination qui se fait facilement en trois jours. On a le temps de se promener et de voir de très jolies choses. Par contre, si vous avez l’intention de faire quelques musées (plusieurs sont dignes d’intérêt), comptez plusieurs quatre ou cinq jours dans ce cas si vous ne voulez pas courir dans tous les sens.
Enfin, je conclurai sur le fait que je suis impressionnée par le bilinguisme parfait des Danois. Tous sans exception parlent un anglais irréprochable. Pour l’anecdote, on s’est enfoncé dans un coin reculé du quartier de Christianshavn. Voulant se réchauffer un peu, nous sommes entrés dans une espèce de bar PMU qui n’a jamais vu de touristes à notre avis. Eh bien, même si on a été accueilli par une dame âgée qui fumait sans retenue dans son bar, elle parlait anglais couramment même si elle avait un accent à couper au couteau. Ils sont juste trop forts ces Danois!

Publicités

5 réflexions sur “[VOYAGE] Destination: Copenhague

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.