Entre ciel et mer – Karina Halle

couverture

Synopsis:

Joshua Miles, à peine plus de vingt ans, vit chez sa mère, accumule les petits boulots sans avenir et tourne en rond, jusqu’à ce qu’il rencontre Gemma.. Ce qui débute comme une aventure sans lendemain, va rapidement constituer un véritable tournant dans la vie de Josh. Incapable de se sortir Gemma de l’esprit, il décide sur un coup de tête, de partir la retrouver en Nouvelle-Zélande, avec pour tout bagage un sac-à-dos, un peu d’argent et le nom de Gemma sur un bout de papier. Gemma, entichée elle-aussi, l’embarque pour un voyage-éclair autour de ce pays magnifique, durant lequel Josh va s’ouvrir à la vie, au plaisir, à l’amour, et aux chagrins d’amour qui vont de pair. Parce que lorsque l’amour vous embarque, il arrive qu’il ne vous lâche plus, même si vous savez pertinemment que vous devez lui dire adieu.

Mon avis:

Je remercie les Editions Hugo et Cie pour leur confiance.

Cela me rend un peu triste d’écrire cette chronique car c’est le dernier partenariat que j’ai avec cette maison et il signe la fin de deux belles années de lectures. Alors, parce que cela ne m’empêchera pas de continuer à suivre leurs parutions et à les dévorer avec plus ou moins de plaisir, je voulais particulièrement remercier les personnes qui constituent et ont constitué cette équipe. Merci de m’avoir permis de partager l’aventure avec vous. Nous nous retrouverons sur les réseaux sociaux.
Aux anciennes qui ont eu la chance de rester, c’est super pour vous. Pouce en l’air comme dirait Chéri.
Aux nouvelles qui intègrent les rangs, félicitations. C’est une belle aventure qui s’offre à vous. J’ai hâte de lire vos ressentis.

Revenons à nos moutons, en l’occurrence, à Josh et Gemma.

Ils m’inspirent une certaine nostalgie car du haut de leur petite vingtaine d’années, ils osent. Ils ont peur de l’inconnu mais ils osent partir à l’aventure et aller chercher ces paysages de rêves pour se découvrir.

Au moment où ils se rencontrent, Josh est comme nous. Son quotidien n’est pas glamour, il ne fait pas forcément le travail de ses rêves, il peine à se trouver et à se frayer une place dans un monde qui ne permet pas de se laisser guider par ses rêves. C’est un artiste que tout bride: sa famille, le manque d’argent, la concurrence… Alors, forcément, on s’identifie à lui car sa maladresse nous touche. Son histoire pourrait être la nôtre, est peut-être la vôtre actuellement ou alors, si comme moi, vous avez passé la trentaine, vous fait reconsidérer votre jeunesse avec ce regard attendri du genre « qu’est-ce que je galérais! Heureusement que j’ai fini par me trouver ».

Bien que la romance soit ce qui incite finalement Josh à aller à la rencontre de ses désirs, Entre ciel et mer est pour moi une belle épopée, une quête identitaire qui résonne en nous. En effet, à travers Gemma, c’est une leçon de vie que nous offre Karina Halle. On dit toujours que les voyages forment la jeunesse mais ce que je vois, c’est que l’expérience se construit pour peu qu’on accepte de sortir des sentiers battus. Il faut savoir abandonner le contrôle.

Je cherche une raison d’être, la raison pour laquelle je vis et pourtant, parfois, il me semble que j’ai trop peur pour vivre pleinement.

On pourrait croire que Gemma est plus libre mais c’est elle qui a une quête identitaire se déroulant sur plusieurs plans. Si vous pensiez que Josh était complexe, Gemma vous détrompera car elle a beaucoup à vous dévoiler. Ses incertitudes, ses peurs, ses questionnements nous sont familiers et ajoutent une dimension à la romance. Celle-ci gagne en intensité et résonne en nous.

Pour finir, on sent clairement que Karina Halle a arpenté la Nouvelle-Zélande. Elle nous donne irrémédiablement envie d’expérimenter toutes les choses qu’elle mentionne et d’arpenter les lieux qu’elle décrit. Elle nous fait voyager si bien que lorsque lorsque le voyage des héros prend fin, on a l’impression d’avoir passé également des semaines à marcher, à conduire, à camper à la belle étoile mais surtout à grandir.

Avec ce roman, l’auteure me rappelle pourquoi j’aime tant sa plume: elle sait écrire sur cette espèce de mal-être que l’on ressent, jeunes adultes, lorsque nous n’avons pas encore trouvé notre place alors qu’autour de nous, tout le monde semble avancer.

Au final, Entre ciel et mer constitue un beau voyage dont je ressors grandie. J’ai adoré assister au cheminement des héros. Je le relirai avec plaisir.

Du même auteur, retrouvez mon avis sur son autre saga, Le pacte.

Publicités

Une réflexion sur “Entre ciel et mer – Karina Halle

  1. Pingback: A la poursuite du soleil – Karina Halle | Le Sentier Des Mots

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s