[CULTURE] Festival Sans nom 2017

Si, en voyant ce titre, vous pensez à la saga du Bourbon Kid, ce n’est pas du tout un hasard. Figurez-vous qu’à la base, ce joyeux festival tient directement son appellation de cette super série. L’histoire nous dira un jour si l’auteur Anonyme lui a déjà fait grâce de sa présence mais depuis, c’est resté.
Cela fait maintenant cinq ans que ce festival existe et avec lui, son lot de parrains. Cette année, c’était Olivier Norek et, même si je l’ai déjà vu l’an dernier, je ne pouvais pas résister à l’envie de retourner lui parler.

Warning! Les photos sont floues! Je pourrais dire que c’est volontaire, genre, pour préserver mon anonymat et tout le toutim mais franchement, est-ce que ce serait crédible? C’est juste de la faute de mon nouvellement fiancé (Je retiens Mister Norek qui a osé lui dire qu’il n’était pas trop tard pour fuir!) qui a la tremblotte.

Pour l’anecdote, j’ai oublié d’enlever mes marque-pages de mes livres avant de les passer à mon ex-flic préféré. Donc il a remarqué et admiré celui avec Benedict Cumberbatch et maintenant, je sais qu’il est également fan de sa série. N’empêche, je reste béate devant son écriture. Je n’ai jamais vu un homme avoir une si belle écriture!

Ensuite, l’autre bonne surprise de ce festival, c’est la venue de Sire Cédric.

Je m’attendais tellement à ce qu’il y ait foule devant son stand que j’ai bloqué quand je me suis retrouvée devant lui, à ne pas avoir besoin d’attendre. C’était incroyable. J’avais l’image d’un mec maquillé, gothique et intimidant à cause de ses couvertures mais en fait, j’ai découvert un auteur adorable et avec qui on peut facilement discuter. Loin de l’image inaccessible que je me faisais. C’était génial.

Pour la petite histoire, Sire Cédric est littéralement le premier auteur à m’avoir retweetée et ce, alors que je venais de lancer mon blog et un twitter. Alors quand un auteur comme lui me dit que c’est grâce à nous, blogueurs, qu’il a la chance de pouvoir continuer à écrire, c’est du baume au coeur.

Bilan de ces belles rencontres: des étoiles plein les yeux, un chéri qui lève les yeux au ciel en souriant avec indulgence et qui me fait admettre que je me suis comportée comme une vraie groupie – ce à quoi je lui rétorque que je serais tellement, mais tellement pire si je rencontrais les Hanson – et un beau PAL+1 pour les nuits d’hiver. Sauf que je ne vais pas attendre très longtemps avant de dévorer Du Feu de l’Enfer car l’auteur a tellement bien vendu son roman que Chéri veut me le chiper avant.

Publicités

8 commentaires sur « [CULTURE] Festival Sans nom 2017 »

  1. Oh mais quelles sont jolies ses photos!
    C’est bien de pouvoir te voir 😉 Et avec mes auteurs chouchous en plus…..lol
    Tu as du passer un super moment! Bonne lecture avec Du feu de l’enfer il est toooooooooop !

  2. C’est chouette de pouvoir voir ta bouille 😉
    Lors du salon Quais du Polar à Lyon, j’ai vu Sire Cédric mais vu que je ne lis presque pas de polar, je ne suis pas allée à sa rencontre. Mais c’est vrai qu’il donnait l’impression d’être quelqu’un de très accessible.

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.