Toi + moi + lui – Tijan

couverture

Synopsis:

Summer Stolz est amoureuse de Kevin Matthews depuis le collège. Qui ne le serait pas? Toutes les filles du campus en sont folles et il reste rarement célibataire très longtemps. Alors, quand une liaison naît entre leurs père et mère respectifs et que Summer se retrouve en cohatitation avec son coup de coeur 24 heures/24, la situation prend un tour épicé. Mais c’était sans compter sur sa rencontre avec le mystérieux Caden Banks. Un jeune homme rebelle, insoumis, dangereux mais surtout terriblement sexy.

Mon avis:

Je remercie les Editions Hugo et Cie pour leur confiance.

L’histoire nous est narrée par Summer alors qu’elle entre à l’université. Tout de suite, nous avons un aperçu du personnage car son passé nous révèle que sa mère est morte il y a deux ans, que son père s’est remarié rapidement avec Sheila alors même que Sheila a un fils un an plus âgé que Summer et que Summer est amoureuse de lui depuis. D’ailleurs c’est pour lui qu’elle a choisi son université actuelle car elle espère que l’aventure qu’ils ont eue pendant l’été mènera à quelque chose de sérieux.

Ne vous méprenez pas. Sum est peut-être amoureuse de son demi-frère mais elle a un sacré caractère. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle rencontre rapidement Avery qui deviendra une de ses amies les plus chères et Caden qu’elle surnomme Connard.

Il y a du triangle amoureux, oui. A de nombreuses reprises, vous aurez même envie de secouer Sum car elle ne réalise pas ce qu’il se passe réellement autour d’elle. Elle peut être sacrément naïve sur certains aspects et de l’autre, j’ai adoré la manière dont elle pense. C’est plausible. Tijan parvient à me mettre dans sa tête alors que je ne m’y attendais pas et surtout, elle écrit de manière addictive.

Elle nous montre la vie estudiantine sans fard et j’ai beaucoup aimé comment elle prémunit le groupe de filles gravitant autour de Sum contre ce qui peut les menacer. J’ai beaucoup aimé notamment le fait, par exemple, pour une fille de ne jamais se déplacer sans une binôme dans une fête ou qu’elle amène sa propre bouteille. Je ne sais pas si cela se passe en réalité mais j’aime à croire que c’est le cas. Que les groupes de filles agissent plus en considération de leur bien.

Ensuite, Tijan nous projette dans les histoires de filles et de mecs. C’est vertigineux. C’est digne des épisodes des Feux de l’amour et on devrait en être agacé. Pourtant, j’ai souri. J’ai été amusée car c’est tellement véridique! On croit qu’à la fac, tout ira mieux mais vous y retrouvez ce que vous détestiez tant au lycée; les clans, l’hypocrisie. J’avais totalement l’impression d’être retournée quelques années en arrière!

Quant aux personnages, il y en a une sacrée panoplie mais très vite, on s’en accommode. J’ai beaucoup aimé les intrigues secondaires liées à Caden et sa famille. Celui lui apporte un nouvel éclairage et me fait le trouver plus authentique. Il n’est pas là juste pour l’enjeu amoureux. On apprend réellement à le connaître.

Pareil pour Avery. Je me suis reconnue dans certains aspects d’elle. Elle est loyale envers ses amis, envers et contre tout. Elle ne laisse rien ni personne l’influencer quoi qu’il arrive. C’est une amie qu’on voudrait tous avoir.

Enfin, Sum non plus n’est pas exempte de ses propres démons. Même si je ne la comprends pas forcément sur tout, j’ai ressenti beaucoup d’empathie pour elle.

Finalement, ce roman n’est pas une romance classique. C’est surtout initiatique concernant les héros. Ils ont encore beaucoup de chemin à parcourir pour être heureux. Ils commettent des erreurs, ils en prennent plein la tête mais ils apprennent. Rien n’est figé.

Voilà pourquoi ce roman est de loin celui qui m’aura le plus happée dans la collection Hugo New Way. Ca a été un plaisir de le découvrir car c’est une très bonne surprise au vu de son résumé. C’est plus complexe qu’il n’y paraît et j’ai adoré cela!

breveon4713