[BD] Dantes, tome 3: Le visage de la vengeance

couverture

Synopsis:

Ce thriller financier entame le second cycle qui verra Alexandre, un trader accusé de détournements et de meurtre, se venger d’un plan machiavélique dont il est la victime bien malgré lui. Passionnant de bout en bout, une bande dessinée qui prend toute sa dimension après la crise économique et financière internationale ! La réalité dépasserait presque la fiction…

Mon avis:

Autant j’avais dévoré le tome 2 sans forcément avoir quoi que ce soit à en dire, à part que c’était toujours aussi top et qu’il allait sans dire que j’allais me pencher sur la suite, autant Le visage de la vengeance me donne plus de matière de réflexion.

Dantes tisse sa toile autour de ses futures victimes. D’ailleurs, ce tome s’ouvre avec un suicide mais on ignore qui est la personne concernée puis fait un flash-back pour nous montrer les évènements qui conduiront à cette mort. Alors que nous voyons les préparatifs pas à pas de Dantes et de ses complices, nous entrons dans le quotidien de son ex-compagne. Celle-ci a maintenant une fille et vit malheureuse, dans un mariage d’où l’amour a disparu depuis belle lurette.

D’un autre côté, nous apprenons que Dantes a d’autres secrets à nous dévoiler et la révélation de ce tome me fait trépigner d’impatience car je ne m’y attendais pas. A partir de là, je suis vraiment curieuse de savoir comment les scénaristes ont développé ce point et où il va nous mener.

De plus, ils savent nous faire languir car même encore maintenant, je cherche de quelle manière Dantes va faire son coup d’éclat. J’ai hâte de comprendre cela car pour l’instant, tout est encore nébuleux. L’action se met en place inexorablement mais son rythme est haletant. Je suis sur le qui-vive.

Enfin, la chose qui m’a marquée ici, c’est que Dantes commence à avoir des doutes quant à sa manière de procéder. Il s’interroge. Pour la première fois depuis qu’il est revenu sous sa fausse identité, il montre une part d’humanité qu’on pensait morte. J’ignore ce que cela signifie pour la suite mais quelque part, je ressens encore plus d’empathie pour lui. Je pense que c’est même cela qui fait que je le pousserais à accomplir ce qu’il veut faire au lieu d’avoir du recul.

Ainsi, Le visage de la vengeance a un mérite, en plus de celui de toujours me captiver à l’instar de ses prédécesseurs, c’est de me donner encore plus envie de sortir le Comte de Monte-Christo de ma PAL.

Retrouvez mon avis sur le tome 1.

Publicités

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s