Saga Dexter, tome 8: Dexter is dead – Jeff Lindsay

couverture

Synopsis (Traduction par moi):

Dexter a finalement été capturé – pour trois meurtres qu’il n’a pas commis. Les choses empirent quand Deborah renie son frère et refuse de l’aider dans son enquête. Cependant, quand leurs enfants sont enlevés, elle n’a pas dautre choix que de le supplier de l’aider. La chasse peut commencer.

Mon avis:

Quelle jubilation que de découvrir enfin ce dernier tome! Oh oui quel plaisir!

Nous retrouvons Dexter quelques semaines après la fin du tome précédent. Il est enfermé dans une cellule, à se demander comment il a pu arriver là car pour une fois, il est vraiment et complètement innocent de ce dont on l’accuse. Pas qu’il n’aurait pas voulu tuer quelqu’un mais pour une fois, ce n’est pas lui.

Ce que j’ai remarqué, c’est que Dexter semble avoir retrouvé son mordant car qu’est-ce que j’ai ri avec ce tome!

Ses pensées sont impertinentes, pleines de sarcasme et d’auto-dérision; un vrai condensé jouissif. J’ai adoré le retrouver! De même pour les personnages secondaires, j’ai trouvé les rebondissements liés à Brian hilarants. On sent que Jeff Lindsay s’en donne à coeur joie.

Dans la même temps, il malmène notre pauvre Dexter le faisant s’interroger sur la notion de famille et pourtant, on sent une maturité chez Dexter. Il ne se cache plus derrière son masque; celui-ci se fissure. Certains personnages m’ont manquée même si on les côtoie de loin; c’est le seul bémol que je retiendrai de ce final.

Enfin, l’action correspond mieux à la fin que j’imaginais pour notre cher Dexter. Celle de la série m’avait légèrement déçue alors je suis ravie par la vision de l’auteur.

And when you came right down to it, the only purpose to life that I have ever been able to find is not to die. You couldn’t let them push you out the door to go gentle into that good night. You had to rage, rage and slam that door on the bastards’ fingers. That was the contest – to delay the end of your personal match as long as you could. The point was not to win; you never did. Nobody can win in a game that ends with everybody dying – always, without exception. No, the only real point was to fight back and enjoy the combat. And by gum, I would.

C’est explosif, ça part dans tous les sens mais l’humour reste présent. Cette conclusion est digne de Dexter. Elle ne manque pas d’émotions mais en même temps, elle reste réaliste.

Cette fin est parfaite car elle laisse place à l’imagination. Une réussite.

Retrouvez mon avis sur Dexter’s final cut (Dexter fait son cinéma).

Publicités

9 réflexions sur “Saga Dexter, tome 8: Dexter is dead – Jeff Lindsay

  1. Stp dis moi, que ce n’est pas la fin!!!!Stp, dis moi que Dexter est et restera!!!
    J’ai déjà hate de lire ce nouvel opus!!!Merci d’en dire tout le bien que tu en penses et je sens que je vais adorer tout comme toi cet humour !!!!!;)

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s