Dare to remember – Susanna Beard

Couverture

Synopsis (Traduction par moi):

Se remettant d’une attaque brutale qui a tué sa meilleure amie et qui laisse une blessure grave, Lisa Fulbrook se réfugie à la campagne. Avec seulement de vagues souvenirs de l’évènement, elle s’isole de ses amis et de sa famille, se contentant de la compagnie de son chien, Riley. Cependant, Lisa expérimente vite des flashbacks vivaces et se pose des questions: comment ça se fait que les assaillant les connaissait? Pourquoi les a-t-il agressées? Et, qu’est-ce qui s’est vraiment passé cette nuit? Alors qu’elle essaye désespérément d’assembler les pièces, Lisa réalise qu’il y a une autre vérité à découvrir. Une dont elle ne peut pas se cacher.

Mon avis:

Je remercie Legend Press pour sa confiance.

J’ai été attirée par Dare to remember grâce à sa couverture qui est superbe et par le résumé qui promettait d’être tenue en haleine.

L’histoire nous est racontée par Lisa. Tout commence un soir alors qu’elle est en sortie avec sa meilleure amie, Ali, et qu’elle ne se sent pas à l’aise avec l’un des hommes qui les accompagnent. Une ellipse de temps plus tard et Lisa se réveille à l’hôpital, sans aucun souvenir de ce qu’il s’est passé. Tout ce qu’elle sait, elle l’apprendra de sa mère: elle et Ali ont été agressées et Ali en est morte. Lisa a eu de la chance car même si elle a été égorgée, le couteau n’a rien touché de grave. Après cela, nous retrouvons Lisa alors qu’elle tente de se reconstruire et qu’elle s’est retirée de la société. Elle a déménagé mais elle souffre de syndromes post-traumatiques. Elle est incapable de sortir de chez elle ou de se retrouver face à un homme sans paniquer. Elle perd pied. Jusqu’à ce qu’elle rencontre un vieillard, John dont elle adopte le chien, Riley et se fasse une nouvelle amie, Jessica.

Au début, je pensais que nous aurions une plongée totale dans la tête de Lisa. Cependant, même si ses pensées nous sont dévoilées, je suis restée en retrait par rapport à elle car tout est écrit à la troisième personne. Ainsi, je n’ai pas réussi à ressentir d’empathie pour elle.

Mais cela ne m’a pas empêchée d’adhérer à l’histoire, loin de là.

J’ai été très curieuse de savoir où les souvenirs de Lisa me mèneraient. De plus, sa vie actuelle n’est pas dénuée de drames; je n’ai pas qu’être interpelée par le fait que les évènements qui se passent autour d’elle maintenant lui servent de catalyseurs au changement. C’est plutôt ironique si on considère que sans cela, elle aurait sûrement eu du mal à réapprendre à s’ouvrir au monde.

J’ai été particulièrement touchée par le sort des personnages. Je me suis beaucoup reconnue dans le relation de Lisa et de Riley et j’ai été conquise par le personnage de John. C’est un petit vieux attachant comme tout, de ceux qu’on voudrait avoir pour voisins.

Quant à Lisa, même si je n’ai pas ressenti d’empathie pour elle, j’ai apprécié sa volonté de se battre. Elle veut vraiment s’en sortir, c’est admirable.

Enfin, le récit m’a captivée de bout en bout. C’est un récit de renaissance, de reconstruction de soi et de sa vie. Un page-turner que j’ai été incapable de lâcher avant d’avoir le fin mot de l’histoire.

En conclusion, Dare to remember m’a beaucoup plue et si vous aimez les histoires où les plongées dans les souvenirs des personnages vous aident à avancer, ce roman est pour vous.

Publicités

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s