Sarah – Teri Polen

Couverture

Synopsis (Traduction par moi):

Cain Shannon, 17 ans, fan de films d’horreur, pensait qu’aider un fantôme à trouver ses tueurs serait l’aventure surnaturelle de toute sa vie. Maintenant, il espère juste survivre assez longtemps pour protéger sa famille et ses amis d’elle. La mort de Sarah est survenue après qu’un pari entre amis ait mal tourné. Quand Cain découvre que Sarah a possédé son corps à de multiples reprises, il réalise qu’elle veut se venger plutôt que la justice.

Mon avis:

Je remercie Black Rose Writing pour sa confiance.

A priori, lorsque je vois un film ayant ce genre de visuel, j’avoue que je suis peureuse et que je ne me tourne pas vers lui alors que lorsque j’étais plus jeune, j’étais capable de regarder un Saw sans problème. Mais lorsqu’il s’agit de lectures, curieusement, ce n’est pas la même chose et parce que ça faisait longtemps que je n’avais pas lu quelque chose de ce genre, j’ai craqué sur le résumé de Sarah.

Ainsi, l’histoire nous est racontée par Cain. C’est un adolescent comme les autres. Un peu geek sur les bords, lui et son meilleur ami Finn adorent les films d’horreur. Son père est décédé il y a quelques années alors Cain est devenu l’homme de la maison. Il tâche d’aider sa mère au maximum en s’occupant de sa petite soeur pendant qu’elle travaille énormément. Les parents de Finn ont divorcé lorsqu’il était plus jeune, ce qui fait que celui-ci est devenu une sorte de frère et fils adoptif pour la maisonnée.

Au lycée, Cain ne rentre pas vraiment dans un moule car bien qu’il soit capitaine de l’équipe de foot et qu’il sorte avec une pompom girl, Erin, il préfère traîner avec Finn et Lindsey, la fille dont il est vraiment amoureux.

Toute la première partie de ce roman est consacrée à nous faire entrer dans la vie de Cain. Partie que j’ai tendance à avoir trouvé trop longue car elle nous décrit un quotidien plutôt banal et n’est pas flatteuse pour le personnage de Cain. En effet, on le voit passer son temps à se dire « il faut que je largue Erin, il faut que je le fasse » mais il évite les conflits à tout prix et il en devient presque couard, lâche. De plus, le style d’écriture de Teri Polen ne me convainc pas. Je le trouve jeune; rien n’est développé, ça reste superficiel.

Lorsque la partie surnaturelle entre enfin en jeu, l’intérêt commence à revenir. Cependant, encore une fois, cette partie se met en place très lentement. Sensation de lenteur alourdie par le fait que les passages qui font frissonner alternent avec les morceaux de vie réelle au lycée. Je ne comprends pas pourquoi elle s’embête avec ces détails dont on se moque en fin de compte.

L’action ne démarre qu’à la fin. Elle monte crescendo mais encore une fois, je ne suis pas convaincue. A mon grand regret, je n’ai jamais accroché avec l’écriture de Teri Polen. C’est simpliste, rien ne suscite mon empathie. C’est très manichéen malheureusement.

On sent l’influence de Supernatural dans ce roman. Or, cela s’arrête là. C’est trop jeune pour moi. Dommage.

Publicités

5 réflexions sur “Sarah – Teri Polen

  1. Pingback: Hex – Thomas Olde Heuvelt | Le Sentier Des Mots

    • Je ne cours pas non plus après les livres d’horreur (j’en lis finalement très peu) mais de temps en temps, y a des résumés qui donnent quand même envie de s’y intéresser. Celui-là, justement, avait un très bon résumé, mais ça s’arrête là

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s