#Famous – Jilly Gagnon

couverture

Synopsis:

Rachel n’est pas vraiment l’archétype de la fille populaire. Plutôt branchée théâtre, elle ne se sent pas concernée par les préoccupations de ses camarades de lycée. Sauf peut-être quand il s’agit de Kyle Bonham… Mais elle est assez lucide pour savoir que le beau gosse ne la regardera sans doute jamais !
Kyle est bien le seul garçon qui a le pouvoir de rendre son uniforme de serveur au Burger Ban sexy. Mais entre la cuisson des frites et le flot ininterrompu d’histoires de coeur désastreuses, sa vie est peu excitante.
Ces deux-là étaient loin d’imaginer qu’une simple photo de Kyle, prise en cachette par Rachel et postée sur Twitter, allait changer leur vie à tout jamais. En quelques heures, alors que le nombre de retweets ne cesse d’augmenter, Kyle et Rachel sont connus à travers tous les États-Unis. Une chaîne de télévision va même les contacter pour rapporter leur histoire. Mais forcément, cette célébrité soudaine attise les jalousies, et les haters n’épargnent personne…

Mon avis:

Je remercie les Editions Hugo et Cie pour leur confiance.

C’est l’histoire d’une fille, Rachel, qui a un béguin pour un mec, Kyle, et qui prend un jour, pendant qu’il travaille, une photo de lui en secret. Jusque là, ça se tient.

Et puis, Rachel poste sa photo sur Twitter. Grossière erreur! Qu’est-ce qui lui prend?

Une spirale s’enchaîne: la photo devient virale. Au début, j’ai pensé « What? Une photo d’un mec qui se propage au point qu’il gagne des centaines de milliers de followers en une nuit?  » et puis, je me suis rappelée que c’était « inspiré » d’une histoire vraie, celle d’Alex from Target. (Si vous ne savez pas qui c’est, faites comme moi et googlez son nom. Le concept de célébrité-éclair s’applique vraiment à son cas.) Ce fut le début d’un nombre incalculable de fois où j’ai levé les yeux au ciel.

Rachel devient rapidement victime de harcèlement scolaire alors que lui est plébiscité de toutes parts.

L’aspect du harcèlement est bien abordé. C’est le seul passage où j’ai éprouvé véritablement de la sympathie pour Rachel. Elle a peut-être commis une grosse bourde en postant sa photo mais le traitement qu’elle reçoit en retour est tellement révoltant! D’autant plus qu’en parallèle, Kyle, lui devient une célébrité à la Justin Bieber.

Cependant, mon empathie pour Rachel dure aussi longtemps que les attaques qu’elle reçoit car aussi rapidement que sa notoriété est arrivée, aussi vite ces nuisances cessent et Rachel est déçue d’être si vite oubliée. Am I kidding? Absolutely not! Madame se voyait déjà héroïne et martyre, incomprise par ses pairs. Elle ose comparer son nouveau quotidien à celui d’une mauvaise série B.

En outre, glissons encore plus dans le ridicule et le n’importe quoi avec Kyle et Rachel qui deviennent les héros d’une émission de télé-réalité. Ca ne m’étonnerait pas de la part des Americains mais en plus d’un scénario WTF, Jilly Gagnon nous assomme avec les clichés du genre avec la meilleure amie issue d’une minorité visible, le meilleur ami de bon conseil et qui fait office de grand frère, l’ex petite-amie jalouse manipulatrice et diabolique, les parents dépassés qui ne comprennent rien à rien, le bal du lycée, les essayages de robes, etc. Rien ne nous est épargné.

On aurait espéré que les personnages soient sympathiques mais Rachel se complait dans sa misère, qu’elle se créée toute seule et Kyle est un peu trop inconscient de la réalité. Elle est prompte à se poser en victime et on croirait qu’elle ne veut pas sortir de ce cadre, ce qui me sidère au plus haut point. Elle m’a perdue au moment où les choses commençaient enfin à se tasser.

En conclusion, je ressors de #Famous en colère. Je comprends les thèmes qu’a voulu aborder Jilly Gagnon mais c’est fait de façon trop superficielle. Elle se disperse. C’est brouillon au point que ça devient tellement irréaliste qu’on a envie de refermer le livre. L’auteure sait écrire. J’ai aimé son style d’écriture et justement, ma colère est due au fait qu’il y avait un gros potentiel et qu’il a été gâché, complètement gâché. Il y avait un bon thème à la base et l’auteure a transformé cela en une romance à laquelle on ne croit pas entremêlée à une pseudo-critique d’Internet, de la télévision, de la société… Bref, elle veut aborder trop de choses et c’est too much.

Vous devinez que je ne vous recommande sûrement pas #Famous. C’est une perte de temps.

breveon4713

Publicités

2 réflexions sur “#Famous – Jilly Gagnon

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s