La patience du diable – Maxime Chattam

couverture

Synopsis:

Un go-fast pris en flag qui transporte bien pire que de la drogue… Deux ados qui tirent sur les passagers d’un TGV lancé à pleine vitesse…
Des gens ordinaires découverts morts… de terreur. Le Diable mène le bal, le monde est devenu fou. Lieutenant à la Section de Recherche de Paris, Ludivine Vancker comprend bientôt qu’un fil sanglant relie ces faits divers. Rien ne pourra l’empêcher de remonter la piste à sa source.
Aux racines de la peur. Le Mal peut-il contaminer ceux qui le traquent ?

Mon avis:

Ce livre fait directement suite à la Conjuration primitive.

Nous retrouvons Ludivine qui a gardé des séquelles suite à ce qui lui est arrivé et ici, c’est l’héroïne de ce récit.

Des faits divers a priori sans aucun lien secouent l’actualité: des adolescents décident de tuer les passagers d’un TGV en marche, un détraqué fusille les clients d’un restaurant, un autre attaque à l’acide les clients d’un centre commercial… Des faits qui marquent les consciences car ils visent des personnes innocentes. Femmes, enfants, personne n’est épargné.

L’enquête de Ludivine nous emmène dans le terreau de la violence tout en jouant sur nos préjugés. Violence urbaine et croyances se superposent et son confondent.

Nous sommes pris de frissons.

Maxime Chattam a encore réussi son coup.

L’étreinte de la peur ne nous lâche jamais. Nous retrouvons un univers sombre, effroyable que nous avions entraperçu dans la trilogie du mal et qui se développe depuis.

L’auteur va plus loin que dans la Conjuration primitive. Il développe sa théorie à un nouveau niveau.

J’ai de plus souri grâce à des passages qui m’ont fait me demander si c’était l’avis personnel de l’auteur.

Sa voisine avait sorti une tablette numérique et était plongée dans un de ces livres invisibles. Silas avait du mal avec ce concept. Lire sans tourner de pages. Lire sans tenir de livre entre ses doigts. Lire sans triturer la couverture. Lire sans marquer les pages des moments de la vie: une trace de doigt sale par-ci, de bouffe par-là, uncil qui se glisse dans la rainure de l’ouvrage pour vingt ans, une page qu’on corne pour noter une phrase mémorable ou juste pour un mot qu’on voudrait retenir. Non, cette manie de lire sur un écran, il ne la saisissait pas du tout. Pour lui, c’était comme de s’adresser au fantôme d’un livre.

Le personnage de Ludivine n’attire pas spécialement mon empathie mais elle apporte une candeur inédite face à un Josh Brolin. Elle lui est complémentaire dans une certaine mesure mais je dois avouer que Josh Brolin m’a manquée à partir du moment où il a été mentionné.

J’ai bien aimé l’histoire. Je l’ai suivie avec plaisir.

Commençant à connaître le style de l’auteur, j’ai vu venir le twist concernant l’identité du Diable mais j’ai refusé d’y croire, ce personnage ayant ma sympathie. Autant pour moi, ça m’apprendra à faire l’autruche.

En conclusion, la Patience du diable ne déroge pas à la règle. Je l’ai autant aimé que les autres livres de Maxime Chattam. Il m’a plongée dans une atmosphère qui devient presque familière avec lui. Effrayante, sombre mais délicieusement familière et je ressors avec l’impression d’avoir encore une fois, exploré les méandres de l’esprit humain.

Retrouvez mon avis sur :
La trilogie du mal.
La conjuration primitive.

Publicités

5 réflexions sur “La patience du diable – Maxime Chattam

  1. J’ai lu la conjuration primitive il y a quelques temps, j’avais beaucoup aimé l’histoire dans son ensemble, ainsi que le suspense. Pourtant, mon souvenir global reste négatif en raison du caractère sanglant des meurtres et des scènes de torture qui m’avaient donné la nausée… Est-ce comparable avec ce tome?

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s