Mary Hades, tome 1 – Sarah Dalton

Anna

Synopsis (Traduction par moi. Sortie française non prévue):

Il n’y as pas beaucoup de jeunes de 17 ans qui ont un fantôme pour meilleur amie mais Mary Hades n’est pas une ado comme les autres. Blessée physiquement et mentalement dans un incendie, ses parents décident que des vacances dans un village idyllique l’aideront à guérir. Mary s’attend à passer une semaine à s’ennuyer dans la caravane avec ses parents mais ce qu’elle ne sait pas, c’est que le diable rôle dans ce camping…

Mon avis:

Cela faisait longtemps que je n’avais plus eu de lecture commune avec ma copine Avalon alors lorsqu’elle m’a proposé ce roman, je n’ai pas hésité. Nos dernières lectures communes avaient pour thème la Seconde Guerre mondiale alors forcément, je n’ai pas été surprise lorsqu’elle m’a suggéré tout mais pas ça. Quoique. Qu’est-ce qu’elles étaient bonnes ces lectures!

Et puis, nous retombons dans un schéma connu car Mary Hades s’inscrit dans le même genre que Anna dressed in blood de Kendare Blake que j’ai découvert également grâce à ma copinaute.

Lorsque le premier chapitre du roman démarre, nous sommes directement plongés dans l’action avec l’adrénaline qui nous coule dans les veines à flots et un moment d’épiphanie qui, même si on ignore ce qu’il s’est passé menant à ce moment, nous captive tout de même. On assiste à la punition d’une personne alors forcément, on se demande pourquoi.

Bond dans le temps.

L’action a maintenant lieu bien après les évènements du premier chapitre.

Mary essaie difficilement de reconstruire sa vie car elle a été défigurée par un incendie. Elle a donc raté pas mal d’école mais elle se trouve dans un état d’esprit qui fait qu’elle s’en moque. Elle a assez à faire comme ça. Parce qu’en plus de sa blessure physique, il s’avère que Mary a la capacité de voir les fantômes. En plus de ça, sa meilleure amie, Lacey, est un fantôme alors pas étonnant que Mary s’isole un peu des autres qui la prennent pour une folle à parler toute seule.

Et puis, ses parents décident d’aller faire du camping pour lui changer les idées. En soi, le postulat est plutôt classique. Là où l’histoire se démarque et m’a captivée, c’est dans la suite.

Le camp où Mary et sa famille arrivent semble normal. C’est dans un endroit perdu au fin fond de la campagne, calme et rien de spécial ne pourrait s’y dérouler. Sauf que le jour où elle arrive, un garçonnet perd la vie.

Coïncidence?

Ensuite, Mary rencontre Seth.

Amateurs d’instalove, vous serez déçus. Moi qui déteste ça, j’ai été ravie. L’histoire entre Mary et Seth se construit graduellement et elle est réaliste de bout en bout.

Ensuite, l’idée: J’ai trouvé le plot pas mal. C’est original et j’ai adoré les twists. Je ne les ai pas vus venir. C’est vraiment rafraichissant et addictif. J’ai également aimé les touches d’humour que l’auteure insère. Ca dédramatise l’atmosphère qui m’a beaucoup fait penser à celle de Supernatural. Il y a ce côté gothique qui peut faire flipper, surtout quand on lit de nuit. Si, au début, j’ai cru avoir affaire à un roman d’horreur, je me suis rendue compte que Mary Hades était plus que ça. C’est aussi une quête personnelle dont notre héroïne ressortira plus forte et peut-être même plus sûre d’elle. Elle y apprend à se faire confiance, à connaître ses limites, à relativiser. Ce roman est divertissant sur plusieurs plans et c’est l’une des raisons qui font que je l’ai tant aimé.

Enfin, j’ai apprécié les personnages. Lacey est complémentaire par rapport à Mary dans le sens où l’une est timide et l’autre, pas. L’une déborde de joie de vivre tandis que l’autre… pas tellement. Et pourtant, toutes deux souffrent de leur condition et de celle de son amie en même temps. Une amitié comme ça donne envie.

Quant à la fin, je dois dire qu’à chaud, si vous m’aviez demandé mon avis, j’aurais répondu qu’elle était triste, que j’étais un peu déçue. Avec le recul, trois jours après, mon ressenti est différent. Maintenant, je la trouve parfaite telle qu’elle est. Elle permet une ouverture sur la suite et quand j’y réfléchis, finalement, elle est logique. Je réalise que si elle avait été ce que je voulais initialement, elle n’aurait pas été réaliste. Alors oui, je préfère comme ça.

Au final, ce premier tome de Mary Hades m’a énormément plue. J’y ai trouvé tous les ingrédients nécessaires pour me captiver alors c’est sûr, les autres tomes ne vont pas rester non lus.

Lu dans le cadre d’une lecture commune avec Avalon dont vous pouvez lire son avis ici.

10 réflexions sur “Mary Hades, tome 1 – Sarah Dalton

  1. Pingback: Quand un fantôme vengeur frappe… Mary Hades (1) de Sarah Dalton | Wellington & Senara

  2. OMG ! Je viens de me rendre compte que nos lectures communes rentrent toujours dans deux thèmes : la Seconde Guerre mondiale ou quelque chose qui rappelle Supernatural.

    Mary Hades est une bonne surprise quand même mais j’ai soulevé quelques défauts. Je m’attendais à avoir plus peur à la fin. Il y a quelques passages qui font frissonner mais la fin ne le fut pas assez à mon goût, je m’attendais à une montée en puissance qui m’a laissé, du coup, sur ma faim.

    Mais les personnages m’ont beaucoup plu et ils ont des évolutions intéressantes au fil du roman. J’ai vraiment hâte de retrouver Mary Hades et Neal dans d’autres aventures.

    • Je me disais la même chose concernant nos lectures communes ! Une chose est sûre; on reste constantes dans nos goûts ^^
      On est même d’accord sur les défauts relevés. C’est tellement dommage! Il y avait vraiment matière à ce que l’histoire soit plus sombre et adulte, torturée. Je déplore vraiment ce côté superficiel

      • C’est bizarre de toujours plus ou moins rester dans les mêmes thèmes sans même faire attention.

        Finalement, on tombe toujours plus ou moins d’accord. Il y a des choses sympas dans ce roman mais aussi des défauts. Elle aurait pu le rendre plus sombre. J’aurai vraiment adoré ce roman si c’était le cas. Il est vraiment dommage que le final soit presque trop gentillet.

          • Pareil, je me disais qu’Amy faisait ça pour les confondre, les amadouer et qu’elle va révéler sa véritable nature mais non… Grosse déception !

          • Je m’attendais aussi à ce que Lacey devienne un monstre, qu’au final, ce soit elle le vrai « truc » qui aurait fait couler la larmichette et donner des pincements au coeur. Le truc grâce auquel l’héroine en sort grandie.

          • On peut l’espérer dans les tomes à venir. Elle a montré des signes où elle pouvait basculer d’un côté plus sombre. J’aimerai qu’elle le fasse.

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s