Seulement si tu en as envie – Bruno Combes

couverture

Synopsis:

Ils se sont connus à seize ans, sur les bancs du lycée d’Arcachon, puis chacun a fait sa vie de son côté.
Camille est devenue une brillante avocate parisienne, Stephen vit de sa passion des livres entre Londres et Paris. Ils n’auraient jamais dû se revoir, mais le hasard en a décidé autrement.
Les souvenirs s’entrechoquent, laissant apparaître les failles de l’attente et du désir.
Leur histoire aurait pu être banale, jusqu’à ce que Camille découvre les pages blanches du « manuscrit inachevé ».

Mon avis:

Tout d’abord, je tiens à remercier Livraddict ainsi que les Edictions Michel Lafon pour m’avoir fait confiance.

Ce livre m’a d’abord séduite par sa couverture. N’est-ce pas qu’elle est sublime? Ensuite, le résumé a attisé ma curiosité. Je me demandais comment Bruno Combes avait développé ce thème.

L’histoire nous est narré de point de vue de Camille. A 43 ans, elle a tout pour être heureuse: sa propre affaire marche du tonnerre, elle a un mari fidèle et deux enfants. Sauf qu’elle n’est pas heureuse du tout : son mari ne la regarde plus, ses enfants sont en pleine adolescence et son métier ne la passionne pas. Elle est passive de sa vie, aspirant à en changer sans faire quoi que ce soit pour cela.

La première moitié de ce roman est consacrée à cette description et même si on se languit de voir enfin de l’action, je pense qu’elle est nécessaire pour bien comprendre l’état d’esprit de Camille.

Et puis arrive Stephen.

Il incarne ses rêves d’adolescente, son premier amour.

L’adultère semble être le thème de Seulement si tu en as envie mais pour moi, c’est plutôt la liberté qui en est le fondement. Celle d’être celle que l’on veut, d’être heureux.

L’auteur a un talent certain pour parler de la vie, de l’amour. Il le fait avec une pudeur et une délicatesse qui laisse rêveur. Une poésie se dégage de ses mots.

Il existe des journées où, sans qu’on sache pourquoi, des tas de petits moments nous rendent heureux: un rayon de soleil qui réchauffe notre visage, les bruits qui accompagnent le lever du jour et que l’on écoute, blotti au fond du lit, encore dans un demi-sommeil. Ou bien quand on croise « sa » silhouette sur le chemin du hasard , avec l’envie de se retourner et d’espérer qu’elel fasse de même.

Chacun des chapitres débute avec un paragraphe qui fait office de leçon de vie. On a l’irrésistible envie de les noter pour s’en imprégner.

Outre ce style si unique qui nous charme, les pensées de Camille m’ont émue. Parce que dans une certaines mesure, on a peur qu’elles soient un jour les nôtres.

Bruno Combes aborde en effet des sujets universels d’une manière personnelle et intime qui parle directement à notre coeur.

Les choses les plus anodines peuvent parfois changer une vie.
Un message, un appel et tout eut basculer. Nous devenons les spectateurs de notre destin qui s’évade. La valeur d’un instant devient alors d’une infinie richesse.

Il n’y a que la fin de l’histoire qui me plaise moins car elle sort des sentiers battus. Elle n’est pas celle que j’aurais souhaitée. Elle est un compromis entre le coeur et la raison. Pour moi qui suis une rêveuse, cette fin est éloignée de ce que j’aurais voulu que l’héroïne fasse tout en étant la plus proche possible de la réalité de Camille. Je ne peux que m’incliner devant ce choix audacieux.

En conclusion, comme vous l’aurez deviné, ce roman m’a complètement subjuguée. Je l’ai dévoré en un jour et j’ai été happée. C’est un baume de douceur pour mon coeur qui se savoure lentement.

Publicités

4 réflexions sur “Seulement si tu en as envie – Bruno Combes

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s