The DUFF – Kody Keplinger

couverture

Synopsis:

En dernière année au lycée, Bianca découvre lors d’une soirée qu’elle est la « DUFF » de son groupe d’amies (Designated Ugly Fat Friend). Intelligente, cynique et loyale, la jeune fille de 17 ans prend très mal ce surnom.

Mon avis:

Le récit nous est narré par Bianca. Tout allait très bien pour elle jusqu’à ce que Wesley Rush, le playboy du lycée l’appelle Duff et lui explique les raisons de ce surnom.

Bianca a beau être une fille forte, qui se veut cynique, ce surnom l’atteint plus qu’elle ne le voudrait.

En parallèle, sa vie se retrouve complètement chamboulée. Ses parents traversent une mauvaise passe depuis un long moment et même si elle voyait venir l’issue, elle accuse difficilement le coup lorsque sa mère décide qu’elle veut divorcer, mettant ainsi en péril la sobriété du père de Bianca, anciennement alcoolique.

Mais heureusement, il y a Toby, le garçon pour qui elle craque depuis des années sans oser faire quoi que ce soit.

The DUFF est l’histoire d’une fille qui se retrouve perdue. Ses repères sont bouleversés et les seules personnes sur qui elle pensait pouvoir compter ne peuvent rien pour elle car elles ne la comprennent pas. Par la force des choses, elle se retrouve donc dans le même cas que son père. Elle a l’impression qu’elle va devenir folle. Plus rien n’a de sens. Alors que son père se réfugie dans l’alcool, Bianca se rapproche bien malgré elle de Wesley. Parce qu’il représente tout ce qu’elle déteste, parce qu’elle n’a aucune considération pour lui, elle commet l’irréparable. Pour elle, c’est toucher le fond du fond. C’est atteindre l’extrême fin du gouffre. Elle ne peut rien faire de pire.

Elle qui est toujours dans le contrôle d’elle-même, elle se laisse dériver et nous, on assiste à ça. En même temps, on ne peut pas être désolé pour elle car on ne peut pas s’empêcher d’apprécier la relation qui naît entre elle et Wesley. On assiste plutôt à leur histoire avec un énorme plaisir car ils ne le savent pas mais ils se joignent mutuellement.

Les amies de Bianca sont sympathiques. On ne pourrait pas rêver mieux même si Bianca prend le parti de se refermer sur elle-même au lieu de leur parler.

Ses parents ne sont pas démissionnaires, loin de là, mais ils sont emmêlés dans leurs propres problèmes et comme toujours, dans ces cas-là, ils ne réalisent pas l’influence que ça a sur leur fille.

I thought I could escape from my problems but I was so wrong Bianca. No matter where you go or what you do to distract yourself, reality catches up with you eventually.

Il n’y a que Wesley qui se rend compte qu’il se passe quelque chose mais lui et Bianca ont quelque chose en commun, c’est qu’ils ne savent pas parler à coeur ouvert. Lui est dans l’humour. Elle, elle est dans l’oubli.

L’histoire en elle-même n’a rien de révolutionnaire mais j’ai pris énormément de plaisir à la lire. C’est agréable. Les personnages sont complexes. The DUFF présente tout le relief qu’il faut pour que j’y adhère pleinement.

Ainsi, ce récit est un page-turner efficace qui fait son office comme il se doit. Je l’ai beaucoup aimé et je pense qu’il touchera la corde sensible de tous car au final, The DUFF est l’histoire d’une fille qui réalise que tout le monde peut avoir des problèmes de confiance en soi-même.

Calling Vikki a slut or a whore was just like calling someone the Duff. It was insulting and hurtful and it was one of those titles that just fed off an inner fear every girl must have from time to time. Slut, bitch, prude, tese, ditz. They were all the same. Every girl felt like one of these sexist labels described her at some point. So, maybe, every girl felt like the Duff too?

A noter qu’une adaptation en a été faite avec Robbie Amell (Firestorm dans The Flash). Le synopsis m’apprend que le film part d’un postulat légèrement différent du livre.Je ne l’ai pas encore vue mais rien que pour lui, ça ne saurait tarder.

14 réflexions sur “The DUFF – Kody Keplinger

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s