Never never, part 1 – Colleen Hoover et Tarryn Fisher

Endgame

Synopsis (Traduction du résumé par moi) :

Meilleurs amis depuis qu’ils ont l’âge de marcher. Amoureux depuis l’âge de 14 ans. Des étrangers complets depuis ce matin.
Il fera tout pour se souvenir. Elle fera tout pour oublier.

Mon avis:

Cette collaboration signée Colleen Hoover et Tarryn Fisher est passée assez inaperçue et pourtant, c’est là qu’on découvre la première auteure dans un nouveau registre: le paranormal ou du moins, ce qui y ressemble.

Never never nous plonge alternativement dans la tête de Charlie et de Silas. Tous deux ont perdu la mémoire: ils ont oublié tout ce qui les concerne et on les voit donc appréhender cette nouvelle réalité. Qui suis-je? Qui sont ces personnes qui m’entourent? Qu’est-ce que je suis supposé faire? Parce qu’ils ignorent les réponses à ces interrogations et qu’ils ne savent pas à qui parler de leur situation, ils donnent le change tels des acteurs et en coulisses, ils vont mener leur enquête.

Je ne connais pas le style habituel de Tarryn Fisher donc je ne peux pas en parler.

Par contre, pour Colleeen Hoover, c’est une très bonne surprise! Si je ne savais pas qu’elle a contribué à ce récit, je ne l’aurais pas deviné. Sa touche est méconnaissable.

On est plongé dans une ambiance oppressante, assimilable à un thriller psychologique d’où une angoisse transpire, la nôtre. Comme les héros, on est sur le qui-vive. On est perdu au milieu de ce qu’il se passe. L’action nous happe littéralement et complètement.

La romance tient tout de même une place mais le mystère prédomine.

J’ai beaucoup apprécié les personnages, qu’on apprend à mesure qu’ils se découvrent eux-mêmes. J’ai été passablement agacée par Charlie qui ne semble pas si pressée de retrouver sa mémoire, je dois dire que je ne comprends pas ce comportement. Par contre Silas a beaucoup plus attiré ma sympathie. Il est naturellement serviable et avenant, ce qui fait qu’on a plus de facilité à ressentir de l’empathie pour lui.

J’ai apprécié chacune des pages composant cette première partie mais bigre, c’est trop intense pour mon coeur!

Le pire, c’est le cliffhanger surprise qui termine ce volume!

Il faut dire que les auteures ont été obligées de séparer leur histoire en plusieurs parties, à mon grand dam, afin de respecter le contrat de Colleen Hoover et ainsi, Never never se décompose en trois parties trop courtes prises individuellement.

2 réflexions sur “Never never, part 1 – Colleen Hoover et Tarryn Fisher

  1. « J’ai apprécié chacune des pages composant cette première partie mais tigre, c’est trop intense pour mon coeur! »
    Ohh c’est le genre de phrases que j’adore lire dans un avis !! Je le note

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s