Trilogie La passe-miroir, tome 2: Les disparus de Clairdelune – Christelle Dabos

couverture

Synopsis:

Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au coeur d’une redoutable vérité.

Mon avis:

Je remercie les éditions Gallimard Jeunessepour ce partenariat que j’attendais avec impatience.

C’est aussi avec une appréhension que j’ai ouvert les Disparus de Clairdelune car depuis la lecture du premier tome, deux ans se sont écoulés. J’avais donc peur d’être perdue. Après un temps de flottement durant lequel je me suis réapproprié le langage des personnages, c’est avec délice que je suis enfin entrée dedans.

L’intrigue nous plonge dans complots et actions au beau milieu desquels Ophélie se débat toujours avec sa maladresse légendaire.

Par accident, elle attire l’attention de Farouk qui en fait sa vice-conteuse. Par le même fait, elle s’attire la jalousie de la cour. Elle qui veut passer inaperçue, ce n’est vraiment pas chance! Pour couronner le tout, voilà qu’elle reçoit des lettres de menaces alors que des personnes disparaissent mystérieusement après avoir reçu le même genre de lettres qu’elle.

L’histoire est donc haletante de bout en bout.

On retrouve avec plaisir Thorn. On en apprend plus sur ce personnage qui reste tout de même énigmatique, sur sa famille, d’où il vient… Mais surtout, comme il est plus présent, on commence enfin à le cerner. A deviner ce qu’il n’arrive pas à dire et ce qu’Ophélie rate, empêtrée qu’elle est dans les méandres de savoir à qui faire confiance ou pas. C’est dans ce tome qu’on s’attache à lui.

Chaque homme devrait avoir le droit de jouer sa vie aux dés. Ils génèrent des résultats aléatoires qui dépassent toutes les prédéterminations. Cela n’a plus aucun sens si les dés sont pipés.

C’est aussi là que la romance naît et alors que dans le premier livre, elle nous paraissait inadéquate, éloignée, ici, elle remporte notre adhésion. Elle se construit.

Ensuite, l’histoire est teintée d’une enquête policière. Le résultat est qu’on se prend au jeu. On est dans un Cluedo géant et comme Ophélie, on ignore qui sont les méchants.

Les pages défilent encore plus vite car on est impatient de connaître le fin mot de l’histoire. J’ai également aimé le fait de connaître mieux certains personnages secondaires et d’en apprendre plus sur la mythologie liée à Farouk et ses congénères.

Au final, ce tome remporte encore plus mon adhésion par rapport à son prédécesseur. J’ai été transportée, conquise. L’attente de deux ans valait vraiment le coup.

logo

18 réflexions sur “Trilogie La passe-miroir, tome 2: Les disparus de Clairdelune – Christelle Dabos

  1. Ce deuxième tome était vraiment top ! Je suis d’accord par rapport à la romance qui commence tout doucement à naître, c’est un sentiment assez inédit je trouve parce que Thorn reste très étrange et paraît toujours aussi insensible les 3/4 du temps.

  2. Oh bon sang, mais pourquoi je suis allée lire ta chronique. C’est affreux, j’ai encore plus envie de me plonger dans ce T2. Un des bons aspects à mon retour en France est d’ailleurs le fait que je pourrai me l’acheter sans soucis.

  3. J’ai lu le premier tome il y a peu de temps, et j’avais bien aimé sans que ce soit un coup de coeur. Voir que pour toi, celui-ci dépasse le premier tome qui était déjà très bon, m’enchante !

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s