U4, Jules – Carole Trébor

Couverture

Synopsis:

Jules vit reclus dans son appartement du boulevard Saint-Michel, à Paris. Il n’a pas de nouvelles de ses parents, en voyage à Hong Kong lorsque l’épidémie a commencé de se propager. Le spectacle qu’il devine par la fenêtre est effroyable, la rue jonchée de cadavres. Mais il sait qu’il ne pourra pas tenir longtemps en autarcie. Pour affronter l’extérieur, Jules redevient le guerrier impavide qu’il était dans le jeu. Il va alors retrouver son frère aîné, qui se drogue et dont il ne peut rien attendre, puis secourir une petite fille qui a mystérieusement échappé au virus et qu’il décide de prendre sous son aile. Son seul espoir : le rendez-vous fixé par Warriors of Times.

Mon avis:

Je remercie les Editions Nathan/Lire en Live pour ce partenariat!

U4 démarre comme un film catastrophe. Nous sommes dans un monde où un virus terrible a décimé presque toute la population de la Terre, ne laissant que quelques survivants pas tout à fait adultes qui ont à peine quelques poils au menton. C’est là qu’on fait la connaissance de Jules, un gaillard un peu enrobé qui entretient le fol espoir de pouvoir remonter dans le temps grâce à la communauté de gamers dont il fait partie.

Dans sa vie Avant le virus, Jules était un de ces jeunes qui passait trop de temps à jouer et qui s’échappait de la vie réelle par ce moyen. Néanmoins, il se révèle attachant surtout à partir du moment où il sauve une fillette, Alicia qu’il surnomme la Minuscule et qu’il prend sous son aile, l’adoptant comme une petite sœur.

Dans sa quête pour assurer leur survie, il nous fait rencontrer une galerie de personnages et c’est là que l’histoire se met doucement en route.

L’auteure imagine une société désoeuvrée très réaliste où les survivants se regroupent en factions, soit pour prendre le contrôle de la ville, soit pour vivre en autarcie et où les forces paramilitaires organisent une surveillance despotique de la population restante.

J’ai aimé voir développer cet aspect car cela prend le contrepied des films où l’armée est là pour protéger et servir et où les hommes font front commun face à la catastrophe.
De la même façon, j’ai aimé voir cette société plus réaliste car elle est déchirée et du coup, on ignore où on va. Impossible de deviner ce que sera la fin de cette histoire.

Le personnage d’Alicia amène de la lumière à ce récit : on a envie de préserver son innocence et son rire.
Nous croisons aussi la route des autres héros des livres qui accompagnent celui de Jules et cet aperçu ne donne qu’une envie : de lire le leur.

Au final, j’ai franchement aimé ce volume de U4 car plus qu’une histoire de survie, on réalise que c’est une histoire d’acceptation. On voit le héros mûrir et appréhender la nouvelle réalité dans laquelle il évolue. L’action mène tambour battant ce récit initiatique et c’est donc une réussite.

logo

Publicités

8 réflexions sur “U4, Jules – Carole Trébor

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s