Tous nos jours parfaits – Jennifer Niven

Places

Synopsis (Sortie le 17 septembre 2015):

Quand Violet Markey et Thedore Finch se rencontrent, ils sont au bord du vide, en haut du clocher du lycée, décidés à en finir avec la vie. Pour Violet et Finch, c’est le début d’une histoire d’amour bouleversante, l’histoire d’une fille qui réapprend à vivre avec un garçon qui ne pense qu’à mourir.

Mon avis:

Je remercie les Editions Gallimard Jeunesse/On lit plus fort pour ce nouveau partenariat.

Cela faisait longtemps que je lorgnais sur ce livre. J’attendais sa sortie VO depuis des mois alors quand je l’ai reçu, ça a été une très bonne surprise. C’est donc en toute hâte que je l’ai placé en haut de ma PAL.
Violet a perdu sa sœur dans un accident de voiture et a développé le complexe du survivant.
Finch… Finch est spécial. Il pense beaucoup à la mort et aux différentes manières de mourir.
Tous deux se rencontrent sur un toit, alors qu’ils partagent la même pensée : Et si ?

J’ai appris qu’il y avait du bon dans ce monde, si on prend la peine de bien chercher. J4ai appris que tous les êtres humains ne sont pas forcément décevants, moi y compris, et j’ai appris qu’un tas de terre de 387 mètres peut sembler plus haut qu’une tour quand on s’y perche avec la bonne personne.

A partir de là, quelque chose d’extraordinaire naît entre eux. Ils se comprennent, s’apprivoisent doucement, à coups de citations empruntées à Virginia Woolf et à tant d’autres.
Ce livre, c’est un hymne à la vie, à la reconstruction. Vous connaissez ce proverbe : « Ce qui ne te tue pas te rend plus fort » ? Eh bien, il prend toute sa force ici.

L’auteure parsème des indices de ci de là le long de son récit et on devine où elle va nous mener mais le chemin sur lequel elle nous balade nous captive. On est sous le charme de cette histoire et quelque part, on espère que ce qu’on pressent n’arrivera pas.

On s’attache aux personnages. Violet se sent coupable d’avoir survécu mais elle attend qu’on la secoue pour se remettre à vivre. Elle a besoin d’être boostée.
Finch est issu d’une famille à problèmes. Son père est parti, laissant derrière lui une mère désormais démissionnaire et deux filles perdues.
On est ému de les voir interagir ensemble et reprendre goût à la vie, de les voir tout simplement vivre.

L’auteure nous promène dans ce récit de la même manière que le couple découvre les merveilles de leur Etat. Elle ne nous donne jamais l’impression d’en faire des tonnes ou de minimiser l’importance de ce qu’ils vivent. Au contraire, sa manière de raconter les choses nous fait les ressentir avec d’autant plus de force qu’on a la sensation de revivre notre jeunesse. Vous savez, ce temps où vous étiez insouciant et philosophiez à tort et à travers ?

Au final, Tous nos jours parfaits se révèle être un très bon roman initiatique d’où vous en sortez mûri et avec la rage de vivre. C’est un coup de coeur absolu! Jennifer Niven va entrer dans votre liste d’auteurs à surveiller au même titre qu’un John Green ou une Cat Clarke !

logo

12 réflexions sur “Tous nos jours parfaits – Jennifer Niven

  1. J’espère qu’ils garderont la couverture anglaise, elle n’est pas superbe, mais je suis souvent déçue par les choix français de couverture…
    Je souhaitais déjà le lire en VO, mais là, encore plus !

    • J ai vu une proposition de couverture française et franchement je trouve qu elle correspond bien a l histoire. C’est un mur peint en bleu avec une violette scotchée dessus. Celle que je préfère reste la vo tout de même mais cette proposition me plaît après coup

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s