Saga Outlander, tome 1: Le chardon et le tartan – Diana Gabaldon

couverture

Synopsis:

1945. Claire passe ses vacances en Écosse, où elle s’efforce d’oublier la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front. Au cours d’une balade, la jeune femme est attirée par un mégalithe, auquel la population locale voue un culte étrange. Claire aura tôt fait d’en découvrir la raison : en s’approchant de la pierre, elle se volatilise pour atterrir au beau milieu d’un champ de bataille. Le menhir l’a menée tout droit en l’an de grâce 1743, au coeur de la lutte opposant Highlanders et Anglais. Happée par ce monde inconnu et une nouvelle vie palpitante, saura-t-elle revenir à son existence d’autrefois ?

Mon avis:

J’avais entendu parler de cette saga depuis des lustres sans jamais m’y intéresser jusqu’à ce que par curiosité, je me penche sur la série qui en est adaptée et là, coup de foudre pour l’époque, les personnages et l’histoire! C’est donc en toute logique que j’ai ouvert ce premier tome.

Ecrit en vieil anglais et comportant des expressions idiomatiques aujourd’hui désuètes, Outlander est sûrement le livre qui m’a demandé le plus de temps. Il faut dire qu’en plus de la difficulté de la langue (autant vous prévenir que Outlander ne convient pas aux personnes qui souhaitent commencer la lecture en anglais. Il faut déjà avoir un niveau nettement avancé pour cette lecture), ce premier roman compte un peu plus de 1200 pages et la typologie de ce format poche n’aide pas mes yeux. Mais alors! Quel régal! Quel plaisir!

J’ai été ralentie dans mon rythme de lectures mais je n’en ai que mieux savouré le récit!

Malgré le fait que je connaissais le contenu du premier tiers du roman, qui correspond à peu près aux huit premiers épisodes de la première saison de la série, je n’ai passé aucun passage car des détails mineurs différencient bien la série du livre et sans le gâcher, je trouve que ces passages éclairent ou complètent le récit sous un jour nouveau.

Claire est une infirmière du 20ème siècle. La seconde Guerre Mondiale vient de se finir et avec son mari, Frank, ils ont décidé de partir en second voyage de noces en Ecosse pour renouer les liens car en l’espace de sept ans, ils ne se sont vus que quatre fois.

Par un concours de circonstances, elle se retrouve projetée dans le passé à quelques 200 ans de son mari dans un contexte historique mouvementé: le conflit couve entre les Anglais et les Ecossais, une guerre civile est sur le point d’éclater et Claire se retrouve coincée au milieu de toute cela.

Dans son malheur, ses talents d’infirmière lui permettent de s’intégrer dans le clan des McKenzie et de ne pas en être prisonnière car tandis que les Anglais la prennent pour une espionne française, les Ecossais pensent qu’elle est envoyée par les Anglais. Climat de suspicion, bonjour!

Diana Gabaldon nous décrit une galerie de personnages qui nous plongent tous dans une histoire haletante. Nous rencontrons ainsi le chef du clan, Colum qui souffre d’une maladie dégénérative, son frère, Dougal qui a eu une aventure secrète avec la femme de Colum et qui a donné lieu à la naissance d’un fils que Colum croit être le sien, Miss Fitzgibbons, une femme de caractère qui prend vite Claire sous son aile, Geilie, une femme mutine qui semble en savoir beaucoup sur tout le monde et Jamie. Jamie!

Jamie ne m’a pas charmée immédiatement mais plus Claire apprend à le connaître, plus il est difficile de ne pas craquer pour lui. Il possède une candeur adorable tout en étant viril et possessif quand il le faut. Il est loyal envers ses amis et n’hésite pas à donner de sa personne pour protéger les personnes qu’il aime. Plus les pages se tournent, plus il est difficile de lui résister!

Mais Outlander, c’est tellement plus qu’une romance!

Nous avons du voyage dans le temps et de la romance, oui mais nous avons aussi des morceaux de vie. Comment c’était de vivre en Ecosse alors que les clans se rassemblaient à peine pour revendiquer leur autonomie vis-à-vis de la couronne? Comment c’était de vivre tout court au Moyen Age alors que les conditions sanitaires étaient déplorables et que la superstition primait encore sur la science?

L’auteure a fait des recherches et ça se voit. Elle nous plonge dans une Ecosse que personne ne connaît et nous la fait vivre comme si on y était. Résultat: pour celles qui, comme moi, rêvent d’y aller et pour autre chose que le Loch Ness, on a encore plus envie d’y aller. Soudainement, les Highlands nous appellent et on trépigne d’impatience, il nous tarde d’y répondre.

Pour les autres?

Celles qui ne souhaitent pas s’y rendre? Si cette non-volonté est toujours présente à la lecture de ce roman, je n’y comprends rien.

Au-delà de cela, Outlander, c’est plus qu’un genre ou un registre. Tout le monde y trouve son compte, filles comme garçons.

Et si vous n’avez pas envie de lire, sachez que la série est pour l’instant très fidèle et qu’elle vaut largement le coup, ne serait-ce que pour sa BO qui est sublime.

Publicités

17 réflexions sur “Saga Outlander, tome 1: Le chardon et le tartan – Diana Gabaldon

  1. Vivement la saison 2 ! 🙂 J’en suis à la lecture du Tome 3. Et toi, tu t’es laissée tenter pas les autres tomes ? A bientôt ! 🙂

  2. Je pense commencer la série tv un jour mais aussi le livre, la question reste de savoir quand car mes WL sont imposantes que ce soit pour les livres ou les séries 😉 Bonne lecture !

  3. Je n’ai lu que le premier tome mais je n’ai pas le courage de m’acheter les suivants ! L’intégrale 5 sort bientôt ! Ils sont fous mdr

  4. Bonjour, je suis une grande fan de cette saga. J’en suis au tome 6 ! (4 dans la nouvelle édition). Je suis addict et la série est très proche du livre.

  5. Cette saga est vraiment addictif tu as tout à fait raison ! Je n’ai vu que les 3 premiers épisodes…Comme toi, Jamie au départ, je l’aimais bien mais « sans plus » avec les autres tomes ça s’est amélioré 😉
    Vivement la sortie de l’intégrale 5 en poche…24 juin (je crois)

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s