[BD] Trilogie L’arabe du futur, tome 1: Une jeunesse au Moyen Orient – Riad Sattouf

Synopsis:

Ce livre raconte l’histoire vraie d’un enfant blond et de sa famille dans la Libye de Kadhafi et la Syrie d’Hafez Al-Assad.

Mon avis:

Je remercie les Editions Allary pour ce partenariat lu dans le cadre de l’opération LA BD fait son festival de Priceminister.

Cette BD se distingue de tout ce que j’ai pu lire précédemment car elle est découpée en petits chapitres qui se reconnaissent par les couleurs adoptés pour chacun d’eux. Ainsi, un chapitre sera colorisé dans une gamme de rouge, un autre dans une gamme de bleu, etc.

L’auteur raconte son enfance en adoptant le ton de l’humour.

J’ai adoré la manière dont il ouvre le premier chapitre. C’est ce ton qui caractérisera sa manière de raconter les choses tout le reste du livre.

Il décrit son enfance passée en Lybie et en Syrie alors que des régimes autoritaires sont en place à ce moment-là. Ce qui m’a fait sourire, c’est la naïveté de la situation perçue à travers les yeux de l’enfant qu’il était. Alors que nous voyons une maison en ruines avec des fissures plein les murs, lui, voit des familles qui passent toute la journée ensemble, parfois sans rien faire d’autre que d’être assis ni parler. Nous voyons des familles qui vivent les uns sur les autres. Lui, voit ses oncles et cousins qui n’ont quelques années d’écart avec lui.

Il nous raconte la différence de culture par rapport à la famille de son père et celle de sa mère. Elle est bretonne. Il est Syrien et il est venu en Erasmus. Pour finir, il emmenera toute sa famille avec lui au gré de ses changements de postes.

D’habitude, ce sont les blancs qui sont en surnombre face aux minorités. Riad est dans la situation contraire. Blond aux cheveux ondulés et aux yeux clairs, il est le seul blanc dans une communauté de musulmans dont il ne connaît pas le moindre mot.

Sa mère est devenue femme au foyer et le changement de culture ne lui réussit pas non plus. Mais au-delà des différences culturelles que l’auteur dépeint, il décrit aussi la vie de ses concitoyens. Elle n’est pas noire ou rose mais elle est. Tout simplement. Ils font avec ce qu’ils ont ou n’ont pas, ont des aspirations comme tout le monde et même si nous, avec nos yeux d’occidentaux, on se dit qu’on ne vivrait jamais dans ces conditions, eux, ils le font et quelque part, c’est touchant. Ca force l’admiration.

On pense être plus chanceux avec notre confort mais ils ont des valeurs parfois oubliées dans notre société. Ils sont riches autrement.

Ce tome est donc une autobiographie mais c’est aussi un hommage et une critique. C’est ce qui ne l’en rend que plus riche.

Par contre, ce qui est dommage, c’est qu’il faille trois tome à l’auteur. Bon, il doit avoir énormément de choses à raconter et aucun des chapitres n’est superflu. Ca se lit même très facilement et agréablement. Le cliffhanger donne en plus très envie d’avoir la suite. Mais trois tomes, c’est peu et énorme en même temps! Résultat, ça me laisse sur ma faim et ça me dérange dans les deux sens du terme.

Mais terminons sur une note positive en expliquant le pourquoi de ma note. Je dois être très bon public parce que quand je note une lecture, vous remarquerez que je suis toujours généreuse. Peut-être un peu trop selon certains mais je me base surtout sur les messages passés et mon ressenti.

J’ai bien ri avec cette BD et certaines scènes m’ont émue en suscitant des réactions profondes. Je ne me suis pas ennuyée du tout et j’aurais même tendance à dire que c’était trop court tellement la manière de l’auteur de raconter les choses accroche et percute. C’est une lecture franchement agréable pour un thème historiquement riche qui à la base, ne m’intéresse pas des masses et qui a su me faire saisir l’intérêt du contexte. Sans être un chef d’oeuvre, le coup de crayon est efficace. Pourquoi j’ai enlevé deux points: pour le fait que ce n’est pas un one-shot. Une duologie passe encore mais là, c’est un peu trop pour moi.

Ma note : 18/20.

allary

logo

Publicités

18 réflexions sur “[BD] Trilogie L’arabe du futur, tome 1: Une jeunesse au Moyen Orient – Riad Sattouf

  1. Je ne suis pas conquise par le dessin mais l’histoire paraît très intéressante et valoir qu’on s’y intéresse. Merci d’attirer mon attention sur cette BD 🙂

  2. Hihi je suis très très fière d’avoir collaboré à la création de cette oeuvre récompensée à Angoulême lorsque j’ai travaillé chez Allary Editions 🙂 j’ai donc une affection toute particulière pour cette bande dessinée et son auteur ! 🙂

    • Qu’as tu fais dans cette maison? En tout cas, c’en est une que je ne connaissais pas et c’est une très bonne découverte! C’est très bien conté. Ca frustre de ne pas avoir la suite

      • Oui, c’est frustrant en effet, mais ça a du bon d’attendre !! J’étais chargée de communication (mais aussi assistante éditoriale et community manager, c’est une petite maison !!). Mais pour l’Arabe du Futur, j’ai fait beaucoup plus ^^ j’ai fait des corrections, des suggestions éditoriales, je me suis occupée d’organiser la tournée de l’auteur en librairies, je suis même allée chez lui pour lui apporter les toutes premières épreuves !!
        C’était une expérience géniale, et d’ailleurs, j’ai gardé contact avec certains auteurs. Je te recommande Momo des Halles de Philippe Hayat, si tu as envie de lire autre chose de chez Allary Editions 🙂

  3. Faudrait que j’essaye, j’avoue que le titre m’a intéressée quand la BD est sortie mais la première de couverture me rebute complètement… J’essaierai de l’emprunter dans une bibliothèque prochainement en passant en France. Pour le côté généreux, j’ai tendance à l’être aussi, rien n’oblige à être dur 😉

      • Actuellement je suis en Allemagne pour enseigner pendant un an le français en école primaire (c’est un échange qui existe entre les deux pays pour les enseignants du premier degré), je termine le 31 juillet.

          • Oui c’est sûr ! Ce sont les côtés positifs de l’échange, après, j’ai assez vite déchanté de cette année, et j’ai hâte de rentrer en France. L’éducation est spéciale là bas, elle ne me correspond pas, les gens ne sont que très très peu chaleureux, j’ai eu beaucoup d’ennuis… J’ai de loin préféré mon année en Angleterre en tant qu’assistante après ma licence d’anglais=) Mais bon, au moins j’aurai tenté l’expérience, et c’est toujours enrichissant !

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s