The Rosie effect – Graeme Simsion

couverture

Synopsis (Traduction du résumé par moi. Sortie française prévue).

Don et Rosie sont de retour. Ils sont mariés et vivent à New York. Mais ils sont sur le point de faire face à un nouveau challenge parce que – surprise!- Rosie est enceinte.

Mon avis:

Nous retrouvons notre Don presque un an après son mariage avec Rosie. Tous deux coulent des jours heureux jusqu’à ce qu’un jour, Rosie annonce à Don la nouvelle qui va changer leur vie: elle est enceinte.

A partir de là, tout s’enchaîne.

J’avais peur pour cette suite tant attendue d’être déçue, de ne pas retrouver Don comme j’avais appris à l’aimer dans The Rosie project, qu’il soit transformé et méconnaissable dans le sens où je craignais qu’il soit devenu « normal ». Il n’en est rien. Fidèle à lui-même, malgré son mariage, il reste gaffeur et incorrigiblement drôle sans le vouloir.

Impossible de ne pas se représenter Sheldon Cooper ou de ne pas lire ce récit sans adopter sa façon de parler!

De plus, de nouveaux personnages apparaissent dans cette aventure, nous sommes dans un nouveau décor; Don et Rosie ont quitté l’Australie pour s’installer à New York… bref, nouveau contexte.

Mais, parce qu’on a besoin de repères, nous avons le plaisir de retrouver le meilleur ami de Don, Gene dont la situation a également changé.

Ce tome, c’est une histoire de changements sur tous les points de vue.

Graeme Simsion nous montre que même si notre quotidien est bouleversé par une seule petite modification, celle-ci peut avoir un impact positif sur notre vie et après coup, quand on y repense, on peut se dire qu’elle est plus que bienvenue. Qu’elle est nécessaire pour avancer. Que parfois, même si sur le coup, on la trouve mauvaise et qu’elle nous fait de la peine, eh bien, les choses s’arrangent et trouvent leur place.

Mais The Rosie project, c’est aussi l’histoire de la maturité. Pour Don mais aussi pour tous les personnages qui l’entourent. Et comme Don le déclare lui-même:

Humans should be permanently under development.

Quand vous refermez ce livre, vous souriez et vous avez l’impression d’avoir vécu un grand voyage avec tous les personnages de ce tome.

Vous avez pu être dépaysés avec tous les changements que l’auteur introduit dès le départ mais vous avez fini par les accepter et finalement, vous vous dites que la tournure des évènements n’est pas si mal.

Un plaisir à lire!

Retrouvez mon avis sur The Rosie project (Le théorème du homard).

Publicités

6 réflexions sur “The Rosie effect – Graeme Simsion

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s