[BD] La mort de Staline – intégrale

couverture

Synopsis :

Le 2 mars 1953, en pleine nuit, Joseph Staline, le Petit Père des peuples, l’homme qui régna en maître absolu sur toutes les Russies, fit une attaque cérébrale. Il fut déclaré mot deux jours plus tard. Deux jours de lutte acharnée pour le pouvoir suprême, deux jours qui concentrèrent toute la démence, la perversité et l’inhumanité du totalitarisme.

Mon avis:

Lorsque vous ouvrez cette BD, je vous garantis que vous oubliez tout autour de vous!

Scène d’ouverture: un concert de musique classique retransmis en direct. Tout se passe bien jusqu’à ce qu’un appel à l’antenne ait lieu. C’est Staline qui a adoré ce qu’il a entendu et qui voudrait un disque du concert.

Après quelques péripéties, le voilà enfin en possession du cd mais voilà qu’il fait une crise cardiaque.

C’est là que tout commence vraiment.

Fabien Nury met en place une intrigue où jeux de pouvoir et corruption se côtoient. Il révèle des personnalités pourries jusqu’à la moelle qui se battent alors que Staline n’est même pas encore mort pour avoir une parcelle de son pouvoir.

Dans cette histoire, rien n’est noir ou blanc. Méchants ou gentils, ces étiquettes n’ont pas lieu d’être car du jour au lendemain, tous peuvent virer de bord.

Comme dans Il était une fois en France, l’auteur nous montre la complexité que peuvent revêtir des personnages. Ce que j’aime avec lui, c’est qu’il nous incite toujours à la réflexion, à aller plus loin que ce qu’il raconte.

Les dernières pages justement, où Beria prend la parole en nous invectivant, nous lecteurs, sont percutantes. Bien sûr que c’est un salaud pourri, bien sûr qu’il mérite le sort qu’il va subir mais comme il le souligne, et on n’avait pas pensé à cela avant qu’il le dise, c’est qu’il n’est pas tout seul à avoir agi comme il l’a fait.

Effectivement, Staline est mort, faute d’avoir reçu des soins à temps. Mais s’interroge-t-on sur les raisons qui font que les médecins aient tant tardé à venir à son chevet?

De la même manière, un homme seul ne peut pas tuer des centaines de milliers de personnes sans recevoir de l’aide .

Ces quelques exemples illustrent ce dont je parlais précédemment: l’incitation à la réflexion que fait Fabien Nury.

Il a beau nous livrer ici une BD sombre et décidément plus adulte que ce que l’on connaît habituellement, il fait mouche et encore une fois, il marque durablement l’esprit.

Publicités

2 réflexions sur “[BD] La mort de Staline – intégrale

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s