Camille – Anne Sophie Delahais

Camille

Synopsis:

La rentrée au collège de son village, en ce matin du 3 septembre 1973, s’annonçait banale pour Juliette. L’arrivée de Camille, une jeune fille issue d’un milieu bourgeois des États-Unis vient bouleverser son quotidien… C’est l’histoire vraie d’une rencontre improbable entre deux adolescentes, prisonnières de relations familiales difficiles. L’amitié des jeunes filles vire doucement à l’obsession, les isolant du reste du monde. Inquiétés par la tournure que semble prendre cette relation, leurs parents décident d’y mettre un terme, incapables d’imaginer les événements à venir…

Mon avis:

Je remercie les Editions Baudelaire pour leur confiance!

Ce roman, inspiré d’une histoire vraie, est le premier de cette auteure. Il m’a interpelée par son thème et j’étais vraiment curieuse de voir comment elle le traiterait.

Nous suivons l’histoire à travers deux points de vue, celui de Camille et de Juliette, les personnages principaux. Ce sont deux collégiennes solitaires que tout oppose mais que le hasard réunit. Camille vient tout droit des Etats-Unis alors que Juliette n’a connu que le Vauclusan. Camille est exubérante et a l’âme d’une artiste tandis que Juliette est très timide, ne se lie à personne et est terre-à-terre. Pour tout dire, quand elles se rencontrent, Camille en a une mauvaise impression. Pour elle, Juliette est insignifiante et se fond dans le décor.

Et puis, concours de circonstances. Toutes deux ont de mauvaises relations avec leur famille. Camille a besoin d’attention et Juliette est douée pour en donner. Tout cela les réunit.

A partir de là, une amitié fusionnelle entre les jeunes filles naît et les isole encore plus de leur entourage. L’issue n’en sera que fatale.

L’auteure a choisi de décrire les évènements en nous projetant dans la vie des filles pour nous faire comprendre leurs émotions et leurs pensées.

Choix judicieux car c’est à la lecture de ces lignes qu’on comprend à quel point les « héroïnes » sont déconnectées de la réalité et perdues. Enfin, surtout Juliette.

Bien sûr, il y a une part de responsabilité dans leur entourage. Les problèmes de communication ont certainement contribué à instaurer un climat de « Toi et moi contre le monde entier » mais c’est toute une somme d’évènements et de sentiments refoulés qui ont concouru ensemble au malheureux résultat.

L’auteure ne fait que mentionner le « après » mais avec elle, c’est un fait divers qui prend vie sous nos yeux. On prend conscience du drame qui s’est noué et de ce qui aurait dû être fait pour éviter un tel résultat. C’est un sacré mérite qu’a l’auteure: elle nous a véritablement plongé dans la tête d’une paumée.

Cette lecture s’est donc avérée rapide à lire et captivante. Je ne me suis jamais ennuyée, au contraire!

J’ai énormément apprécié Camille et ce roman plaira à tous.

logo

Publicités

5 réflexions sur “Camille – Anne Sophie Delahais

  1. Pingback: Crtique du blog « le sentier des mots  | «La curiosité est un joli défaut

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s