Sans prévenir – Matthew Crow

crow

Synopsis (Sortie le 15 janvier 2015):

Dans une petite ville du nord de l’Angleterre, Francis, 15 ans, est un garçon fin et plein d’humour qui a appris à se débrouiller dans la vie. Depuis que leur père a plus ou moins quitté le foyer, il se dispute régulièrement avec sa mère, une femme rebelle et pleine de tempérament qui a tendance à boire un peu trop souvent. Quant à son grand-frère, Chris, il est constamment fauché, vit en coloc avec des amis tout aussi décalés et vient faire ses courses dans le frigo de sa mère. Un jour Francis apprend qu’il est atteint d’une leucémie. C’est alors qu’il rencontre Ambre dans le service de cancérologie pour adolescents de l’hôpital où il est soigné.

Mon avis:

Je remercie les Editions Gallimard Jeunesse/On lit plus fort pour ce nouveau partenariat.

Le livre était vendu avec une comparaison avec Nos étoiles contraires et juste pour ça, j’étais déjà partante.

D’un côté, nous avons Francis, jeune lycéen un peu geek sur les bords, inexpérimenté en matière de filles, avec une mère célibataire qui fait tout ce qu’elle peut et qui est selon lui, un peu parfaite de temps en temps et un frère, Chris, qui a quitté le foyer mais qui y revient régulièrement pour « faire ses courses ».

De l’autre côté, nous avons Ambre qui a la langue bien pendue et dont la mère rappelle celle de Ben Stiller dans Mon beau-père, mes parents et moi.

Deux mondes opposés réunis par leur maladie: la leucémie.

Evidemment que la comparaison avec Nos étoiles contraires est inévitable.

Oui mais Matthew Crow a cette particularité de nous émouvoir dès les premières pages. Pour tout dire, j’ai pleuré par intermittences dès la vingtième page. Il y a des passages comme ça qui font jaillir les larmes instantanément sans que rien ne nous y ait préparé.

L’une des premières choses qu’on apprend, c’est que les gens meurent. Plus tard, on commence à apprendre pourquoi.

L’auteur met en place des personnages auxquels on s’identifie immédiatement.

Francis est introverti et il essaye de faire bonne figure pour sa famille. En même temps, il a besoin d’être rassuré, d’être chouchouté et qu’on lui dise que tout ira bien.

Ambre, elle, elle fait la crâneuse pour cacher le fait que les choses la touchent et qu’elle ressent la peur. Elle se défend en attaquant et sa façade ne se fissure que pour Francis.

Entre eux deux, l’histoire d’amour sera spéciale. Elle est tout ce qu’il n’est pas. Elle rayonne, elle se démarque des autres filles car elle s’en fiche complètement d’attirer l’attention. Elle n’a pas conscience de sa beauté et pour aider Francis à supporter sa perte de cheveux, elle ira jusqu’à se tondre volontairement la tête. Elle fait entendre sa voix car le silence lui rappelle ce qu’elle combat.

La plongée dans la peau des héros est fulgurante. On est irrémédiablement ému et touché par l’histoire et certaines répliques font mouche.

Ca paraît pas tellement juste, hein? a dit Kelly. Des tas de vieux sont en bonne santé et des tas de sales types aussi.

L’histoire d’amour elle-même est spéciale. Ceux et celles qui ont lu et/ou vu Nos étoiles contraires vont jurer leurs grands dieux que rien ne peut égaler cette histoire. Or, Sans prévenir est tout autant intense et émeut tout autant, tout ça dans le même registre!

Nous avons droit à des passages bourrés d’humour et de références comme lorsque Ambre refait La Ferme des animaux de Orwell. Nous avons de plus des passages remplis de morceaux de vie et au final, quand vous refermez ce roman, malgré le fait que vous avez le coeur serré, que les larmes vous étouffent, vous réalisez que, de la même manière que pour Nos étoiles contraires, vous avez la niaque de vivre. Vous souriez en même temps et vous vous dites: « oh, p**! »

Coup de coeur total!

Retrouvez mon avis sur Nos étoiles contraires.

logo

Publicités

15 réflexions sur “Sans prévenir – Matthew Crow

  1. Pingback: Sans Prévenir de Matthew Crow | Mille et une pages

  2. Je l’ai terminé également, je me permets de mettre un lien vers ta chronique qui va un peu dans le même sens que moi.
    J’ai beaucoup aimé, même si ce n’est pas un coup de coeur. Pour moi c’est dommage de le comparer à Nos étoiles contraires, les deux bouquins étant différents et les deux bouquins ayant des qualités indéniables. J’ai peur que les fanas de Nos étoiles contraires ne passent à côté de ce bouquin, ce qui serait dommage.

    • Ah bah j ai ma réponse a la question que je t ai posée 🙂 personnellement je ne peux m empêcher de voir des similitudes entre les deux romans, ne serait ce que dans l’ambiance instaurée et le message qu on en tire a la fin

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s