Saga Dexter, tome 7: Dexter’s final cut – Jeff Lindsay

couverture

Synopsis:

Lumière… Moteur… Chaos ! Quand le tout-Hollywood débarque à Miami, l’action est au rendez-vous, et la réalité dépasse la fiction. La méga-star Robert Chase est connue pour sa capacité à s’identifier totalement à ses personnages. Pour préparer le tournage d’une nouvelle série policière, Chase et les autres comédiens font un stage en immersion au département de police de Miami. Afin de saisir toutes les nuances de son rôle, Chase doit jouer les doublures d’un certain Dexter Morgan, analyste de traces de sang et amateur de doughnuts… Mais l’étude tourne vite à l’obsession, et Chase se met en tête d’observer les moindres gestes de son modèle, à toute heure du jour ou de la nuit. Ce qui pose un léger problème : le passe-temps préféré de Dexter, traquer et massacrer sauvagement les pires tueurs, est un secret qui ne supporte ni l’exposition aux spotlights ni la fascination d’une vedette hollywoodienne. S’il veut éviter la chaise électrique, il doit à tout prix rester dans l’ombre. Mais même Dexter n’est pas insensible aux lumières de la gloire… surtout quand elles illuminent une charmante actrice dont la beauté perturbe le Passager noir.

Mon avis:

Et voilà, l’avant-dernier tome de la saga! Et quel tome!

La première scène m’a tellement surprise que j’ai été tentée de regarder la fin pour comprendre comment on en était arrivé là. Vraiment, j’ai été résistante!

Pour la première fois depuis le début de la saga, nous rencontrons un Dexter presque normal et pour cause, voilà que ses hormones se réveillent!

En parallèle, le déroulement de sa vie avec Rita et les enfants nous montre que sous un aspect je m’en foutiste, il est tout de même heureux d’avoir une vie normale et on sourit.

Dexter fait décidément plus humain mais il conserve son humour caustique et son Passager bat des ailes plus fort que jamais.

L’histoire le projette au coeur d’un tournage où il fait office de conseiller technique et de garde du corps. On pourrait croire que Dexter et ce monde de paillettes n’ont rien à voir ensemble mais étonnamment, Dexter montre un goût pour la notoriété et il faut le voir être tout fier d’être sous les feux des projecteurs!

Nous retrouvons donc un Dexter tout comme on a appris à l’aimer aux prises avec des émotions et des pulsions humaines. Le résultat bien qu’intéressant m’a ennuyée; ça manquait d’action.

Le livre se lit facilement et rapidement mais c’était descriptif et manquait de peps. On sent que nous sommes dans le calme avant la tempête.

Pourtant, la trame principale était pas mal: un seril killer qui tue des jeunes femmes de manière épouvantable. En matière de cadavres, leur calvaire interpellait.

Cependant, là où l’auteur m’a vraiment intéressée, c’était par rapport à Astor et Cody.
Sans spoilier quoi que ce soit, il suffit de dire que Jeff Lindsay en a dit assez pour qu’on sache quel sera leur futur.

Mais parlons de la fin: quelle est-elle?

Elle est abrupte. Elle se termine en queue de poisson. D’un côté, si la saga se terminait ainsi, je ne serais pas étonnée car elle est suffisamment ouverte et complète pour qu’on puisse se construire notre propre film. De l’autre côté, elle est frustrante. Ma première réaction a été « c’est tout? »

Et oui, comme ça, c’est tout. J’aime sa logique mais pour moi, il aurait fallu qu’un élément change. Ne serait-ce que pour assurer la logistique pendant que Dexter fait son cinéma. Notez l’expression employée pour éviter de mentionner la fin.

En conclusion, ce tome n’est pas le meilleur de la saga pour moi mais il reste divertissant et c’est un plaisir à lire. J’ai vraiment hâte de découvrir le dernier tome, Dexter is dead pour savoir ce que l’auteur a réservé à notre cher Dexter et pour comparer sa fin à celle de la série.

Publicités

11 réflexions sur “Saga Dexter, tome 7: Dexter’s final cut – Jeff Lindsay

  1. Pingback: Saga Dexter, tome 8: Dexter is dead – Jeff Lindsay | Le Sentier Des Mots

  2. Je ne savais pas qu’il y avait les livres. J’ai adoré la série que j’ai fini de voir récemment. Original comme intrigue même si c’est parfois limite pour un passage Tv grand public.

    • Les livres et la série sont complètement différents. Le héros est nettement plus déjanté dans les livres. C est pour ca que je n adhére pas a la série mais que je suis hyper dada des bouquins 🙂 et oui. Deja sept ^^

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s