Trilogie des Pompiers, tome 2: Blue flame – Jill Shalvis

couverture

Synopsis :

Callie Hayes s’est plongée dans la gestion de Blue Flame coeur et âme et les deux sont mis à l’épreuve quand son employeur impétueux et sexy revient, ravivant des souvenirs du passé tumultueux qu’ils ont partagé. Mais Jake a changé et il provoque des étincelles qui pourraient changer leur vie.

Mon avis:

La trilogie des pompiers a été publiée bien avant les Lucky Harbor (en 2005). Grâce au succès de la saga précédemment citée, l’intégrale a été éditée en ebook en 2013 et chacune des histoires de cette trilogie se trouve intégrée dans les numéros de Lucky Harbor à partir du tome 7.

Blue flame nous plonge dans le quotidien de Callie. Jeune femme sauvageonne et dédiée à la nature, elle s’occupe du ranch le Blue flame dont Jake est involontairement le propriétaire, suite au décès de son père Richard dont il n’était pas proche du tout.

Callie est une fille de la campagne et lui, c’est un citadin pure souche. Evidemment, leurs mondes n’ont rien à voir l’un avec l’autre mais avec Jill Shalvis, les opposés s’attirent et se complètent.

Vous pensez avoir affaire à une romance simple ? Il y a bien de la romance mais ici, l’auteure nous livre une histoire aboutie avec des personnages complexes et fidèles à la réalité. Car justement, il est ici question de la réalité, de la différence entre ce qu’on voudrait avoir et ce qu’on a vraiment. Entre ce qu’on pense être et ce qu’on est vraiment.

Vous passez la majorité, presque les deux tiers du livre à vous énerver, à vouloir crier sur l’auteure car elle torture ses personnages mais nous torture aussi en même temps. Elle a beau nous installer dans un cadre où la vie semble être un long fleuve tranquille, Jake et nous réalisons rapidement que la gestion dans un ranch et de ses habitants est aussi mouvementée qu’une intervention dans un immeuble en flammes.

Jill Shalvis nous a vendu du rêve avec cette image de pompier et les clichés que ça entraîne, tout ça pour nous piéger dans une intrigue profondément humaine et loin de l’adrénaline du risque à laquelle on s’attendait.

Vous vous demandez si c’est un reproche que je formule, là ou un compliment ?

En vérité, il y a un peu des deux.

Un reproche dans le sens où j’avais envie d’une lecture légère et rapide.

Un compliment dans le sens où elle me surprend et réussit malgré tout à capter mon intérêt en me faisant plonger dans une ambiance plutôt policière.

Blue flame est donc un tome qui m’a plue et dont je lirai les autres livres avec plaisir, mais avec l’espoir que les autres tomes nous plongeront plus dans l’univers des pompiers.

Publicités

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s