Saga On Dublin Street, tome 3: Before Jamaica Lane – Samantha Young

Before Jamaica Lane

Synopsis (Traduction du résumé par moi. Sortie française prévue):

Malgré son comportement assuré, Olivia manque douloureusement de confiance en elle face aux hommes et elle n’arrive même pas à se comporter normalement avec l’homme qui l’intéresse. Mais déménager à Edimbourg lui permet un nouveau départ et elle décide qu’il est temps de dépasser ses peurs et d’avoir ce qu’elle veut.
Nate Sawyer est un séducteur qui batifole partout mais il est loyal à ses amis. Alors quand Olivia lui demande de l’aide, il lui propose de l’aider à booster sa confiance en elle.

Mon avis:

Pour celles qui n’auraient pas lu Castle Hill, vous serez peut-être légèrement perdues car l’action de Before Jamaica Lane se passe pendant celle de la nouvelle.

Non seulement les personnages de Joss et Braden sont présents avec Jo et Cameron mais en plus, ils ont une grande présence dans ce tome. C’est un vrai plaisir de les retrouver car, alors que certains auteurs se concentrent tout simplement sur les personnages du tome qu’ils écrivent, ils ont aussi une grande tendance à éclipser les héros des tomes d’avant et on se retrouve avec l’impression de lire un tome indépendant si bien qu’on éprouve un petit regret. Celui de ne pas savoir ce que deviennent les personnages auxquels on s’était attaché avant. Eh bien, Samantha Young nous épargne cela en imbriquant l’histoire de Liv et Nat directement au sein du groupe formé par les couples qu’on a rencontrés avant.

Liv est la demi-soeur de Jo. Bibliothécaire timide ayant perdu sa mère alors qu’elle était adolescente, ses dons sociaux ne sont pas très développés et elle perd tous ses moyens devant Ben, un jeune homme qui vient régulièrement lui demander de l’aide à son travail et qui la fait craquer.

Nate est un des meilleurs amis de Cam avec qui il suit des cours de judo.
Il n’est pas bien grand mais on retiendra que le judo permet de bien muscler et que le résultat est très agréable pour les yeux. Il partage la geek-attitude de Liv et en tant que critique de films et jeux vidéos à ses heures perdues, lorsqu’il n’est pas en train de s’adonner à son métier de photographe, il passe tout son temps libre à squatter le canapé de Liv.

Nous voilà donc a priori face à une romance prévisible et cousue de fil blanc.

Oui mais Samantha Young a ce talent qui fait qu’elle rend la moindre histoire d’amour épique et nous fait rêver.

La romance se construit sous nos yeux ébahis et sans que l’on s’en aperçoive, on est tellement dedans que lorsque le twist arrive, on est surpris par la violence des sentiments qu’on éprouve alors.

J’ai éprouvé une tristesse dingue! Mais aussi de la colère et je me suis surprise à pleurer.

Bien sûr que la fin est prévisible mais le voyage est tellement mouvementé et chaotique! Ce périple est tellement captivant! Mes nerfs, mon coeur, mes pensées ont été happés par le tourbillon que vivent Nate et Liv et je n’en suis pas ressortie indemne.

J’ai adoré le cheminement de pensées de Liv, surtout le moment où elle déclare vouloir être l’amour de la vie de quelqu’un et vouloir quelqu’un qui l’aime autant qu’elle l’aimerait, elle.

Ce passage est à la fois magnifique et triste.

A côté de ce tumulte, l’auteure nous offre des moments de calme mais qui servent de prélude au prochain tome, consacré à Hannah et au tome d’après, qui a pour héros Cole.

L’histoire d’Hannah ressemble étrangement à celle d’Ellie donc je suis curieuse de voir si elle s’en démarquera ou si elle comportera tout de même des différences et lesquelles.

Concernant Joss et Braden, vous regretterez franchement de ne pas avoir lu Castle Hill pour les non-anglophones car vous allez assister à des scènes qui vous surprendront et je pense que vous serez même perdus et dans le flou car il vous manquera forcément des éléments pour comprendre toute l’histoire. Mais je n’en dis pas plus.

Les plus exigeants soulèveront tout de même un point: c’est qu’on a l’impression, souvent, de vivre au pays des Bisounours car tout le monde s’aime, tout le monde il est gentil.

Effectivement, on est plongé dans un clan très soudé et dont les membres sont plus que proches mais par certains aspects, l’auteure nous montre que la vie n’est pas si rose que ça. Que parfois, il arrive que les disputes arrivent à perturber les interactions au sein de ce clan et j’ai apprécié cela car ça donne un côté plus plausible à cette vie en communauté. Tout n’est pas parfait et c’est tant mieux!

En conclusion, Samantha Young parvient une nouvelle fois à se renouveler et à nous donner une histoire pleine de rebondissements et intense en sentiments qui ne laissera personne indifférent. J’ai adoré Before Jamaica Lane et rien qu’avec un des éléments liés à la fin de l’histoire, je comprends ce « Before » dans le titre qui donne une nouvelle perspective à l’intrigue.

Une lecture haletante et captivante!

Retrouvez mon avis sur:
– Le tome 1: On Dublin Street.
– La nouvelle 1,5: Until Fountain Bridge.
– Le tome 2: Down London Road.
– La nouvelle 2,5: Castle Hill.

Publicités

7 réflexions sur “Saga On Dublin Street, tome 3: Before Jamaica Lane – Samantha Young

  1. Pingback: Saga On Dublin Street, tome 4: Fall from India Place – Samantha Young | Le Sentier Des Mots

  2. J’ai bien fait de passer par là, maitnenant je sais qu’il faut absolument que je lise Castle Hill avant de me mettre dans Jamaica Lane. Et après ta chronique, j’ai plus que hâte de lire ces deux volumes (même si apparemment mon petit cœur va prendre cher). Au moins je suis prévenue, petite bombe émotionnelle au programme.

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s