Duologie Réseaux, tome 2 – Vincent Villeminot

reseau

Synopsis (Sortie le 28 août 2014):

À la suite de la reddition de Cèsar Diaz, les polices de toute l’Europe pensent pouvoir enfin respirer. Pendant que les proches de César – Teodor, son frère; Vitto et Francesca, ses amis – se cachent au Brésil, d’autres comme Justine, Jérémy ou Sixtine essaient de se reconstruire, loin du réseau DKB. Mais le calme n’est revenu qu’en apparence : quelque part sur les réseaux, le mystérieux Nada#2 devient menaçant. Il annonce qu’un scandale dans lequel des policiers sont impliqués va éclater. Rendez-vous est donné devant le Palais de Justice pour un nouveau « Play it for real »: le jeu recommence…

Mon avis:

Je remercie Nathan-Lire en Live pour ce partenariat.

Suite attendue, lorsque j’ai reçu cette suite, elle n’a pas mariné longtemps avant d’être lue!

J’accorde une mention spéciale à la couverture de ce tome qui est tout simplement superbe! Elle représente l’histoire à merveille!

L’action commence fort et pour cause, peu de temps s’est passé depuis la fin des évènements du premier volume et nous sommes directement plongés au coeur d’une intrigue complexe et riche en tenants et aboutissants.

Ma première réaction a été, lorsqu’un élément s’est déclenché: « Oh non, il a osé! »

Oui, l’auteur ose briser les codes, sortir des sentiers battus et faire mourir des personnages auxquels on s’est attaché. J’ai beau avoir eu le même tour dans le précédent tome, j’ai encore une fois été abasourdie. Peut-être est-ce parce que je ne m’y attendais pas mais il n’en reste pas moins qu’il récidive.

C’est à la fois terrible et captivant.

Bon, au départ, j’étais plongée dans le flou. Je ne me rappelais pas de certaines choses, en avait oublié l’autre et l’action ne nous attend pas pour démarrer sur les chapeaux de roues.

Mais Vincent Villeminot a cette manière de raconter les choses qui n’est propre qu’à lui. L’intrigue est précipitée mais c’est parce que les évènements qui la composent le sont. En même temps, la narration et son style incisifs pénètrent le brouillard qui pouvait encore nous obscurcir la vue et tout à coup, au beau milieu du roman, vous vous arrêtez et vous vous rendez compte que vous comprenez tout ce qu’il se passe, que finalement, c’est comme si votre lecture du premier tome remontait à hier tant les faits sont clairs.

Ce tome est percutant tant par l’enchaînement des faits que par leurs ramifications. Vous voulez toujours en lire plus et c’est ce qui fait que ce roman se dévore comme un petit pain.

On prend plaisir à suivre les personnages et à faire plus connaissance avec certains. De nouveaux personnages apparaissent et vous êtes sur le qui-vive.

A qui faire confiance? Est-ce qu’on peut faire confiance à celui-là?
Est-ce qu’on peut compter sur l’auteur pour ne pas le tuer?

En conclusion, comme vous vous en doutez à la lecture de mon billet, ce tome tient en haleine et captive autant que son prédécesseur, si ce n’est plus. J’aurais du mal à définir de quel genre il relève mais de manière générale, je sais que ce n’est pas un genre vers lequel je me tourne instinctivement. Et pourtant, j’ai été scotchée du début à la fin. C’est dire à quel point l’auteur excelle dans l’art de raconter les choses!

Réseau(x) plaira à tous indubitablement!

Retrouvez mon avis sur :
le premier tome.

logo

Publicités

5 réflexions sur “Duologie Réseaux, tome 2 – Vincent Villeminot

  1. Pingback: Chronique – Réseau(x) Tome 2 « Nathan Jeunesse, le blog

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s