Say something – Jennifer Brown

couverture

Synopsis (Traduction par moi. Sortie française non prévue):

David Judy sait ce que c’est que d’être bizuté. Timide, avec une voix douce et un prénom de fille comme nom de famille, il est la cible idéale des gros bras. Heureusement, il y a une fille avec qui David se sent à l’aise, Valérie, qui sort avec son voisin et ami, Nick.

Mon avis:

Cette nouvelle se lit en parallèle du roman Hate list.

Racontée du point de vue de David, le meilleur ami de Nick, elle nous montre une autre facette des évènements qui ont eu lieu. On pourrait penser qu’on sait tout de ce qu’il s’est passé mais Jennifer Brown réussit à mettre en lumière de nouveaux éléments et encore une fois, elle nous fait réfléchir.

Hate List nous faisait réfléchir à ce qu’il pouvait se passer dans la tête de l’instigateur d’une tuerie mais Say something nous plonge dans la tête de celui qui a vu les signes, de celui qui savait que la tuerie était susceptible d’arriver mais qui n’a pas voulu y croire, qui a fermé les yeux en espérant se tromper.

David n’attire pas notre regard à première vue et justement, on comprend ici pourquoi.

On se rend compte que peu importe l’angle sous lequel on prend les évènements, que ce soit Valérie ou David, aucun d’entre eux n’était capable d’empêcher Nick une fois sa décision prise.

Nick was desperate.

C’est parce qu’il était une victime qu’il a choisi de relever la tête et d’agir. Il n’a pas agi comme il le fallait mais il a agi de la seule manière qu’il connaissait et Jennifer Brown fait très fort en nous faisant comprendre cela.

En quelques mots, elle réussit à nous replonger dans une intrigue intense. A nous émouvoir jusqu’aux tripes et même à nous faire ressentir de la sympathie pour David car au final, on aurait très bien pu être lui. Il n’est pas exempt de défauts, il s’écrase devant plus fort que lui et détourne les yeux quand il voit quelqu’un d’autre se faire malmener devant lui mais son attitude est universelle. Chacun d’entre nous a agi de cette manière à un moment ou un autre de sa vie.

Say something se lit très vite. Elle fait une centaine de pages mais elle marque et touche. Une très bonne lecture.

Retrouvez mon avis sur Hate list.

Publicités

9 réflexions sur “Say something – Jennifer Brown

  1. Je savais même pas qu’il y avait une nouvelle qui allait avec Hate List ^^’ j’avais bien aimé le roman, je pense donc m’attaquer à la nouvelle, surtout après lecture de ton avis 🙂 je vais essayer de me la procurer 🙂 merci pour l’info !

  2. Je n’ai pas encore lu Hate List mais j’en ai l’intention ! Je lirai cette nouvelle également alors 🙂

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s