Saga Merlin, premier cycle, tome 5: Les ailes de l’enchanteur – T.A. Barron

couverture

Synopsis (Sortie le 3 juillet 2014):

L’esprit du mal Rhita Gawr se prépare à envahir Fincayra. Le seul espoir de le vaincre, c’est que tous les peuples de l’île s’unissent contre lui. Cette nouvelle mission revient à Merlin. Mais les Fincaryens sont plus divisés que jamais, le temps est compté et les dangers se multiplient dans l’île…

Mon avis:

Je remercie les Editions Nathan/Lire en Live pour ce partenariat!

N’ayant lu aucun des quatre tomes précédents, je dois avouer que j’étais assez perdue au début de la lecture de ce tome.

Merlin est ici un jeune homme presque adulte, à la veille de son destin. Amoureux, il vient de retrouver sa mère, Ellen, alors qu’il a passé toute sa vie à croire qu’il était orphelin.

C’est là que l’action se met en route.

Une prophétie est sur le point de s’accomplir.

A partir de là, tout s’enchaîne. Tandis que les amis de Merlin partent en quête d’alliés pour empêcher la fin de leur monde, Merlin achève sa quête identitaire.

J’ai apprécié le fait que l’auteure ne nous noie pas inutilement dans des descriptions trop longues et qu’il nous plonge directement dans la frénésie de l’action. J’ai par moments pensé au Seigneur des Anneaux à cause de l’ambiance de certains passages. Notamment lorsqu’il est question que tous s’allient, en dépassant leurs différends, pour contrer un ennemi plus grand encore.

L’ennemi le plus redoutable que Merlin affronte ici m’a fait penser, dans un autre registre, à un passage dans Zelda Ocarina of Time. Non, ce n’est pas un livre, je parle bien du jeu vidéo.

J’ai de plus, trouvé les personnages très attachants et pas du tout caricaturaux comme ce l’est souvent dans les livres Jeunesse.

Enfin, malgré la gêne éprouvée à lire une dernier tome sans avoir lu ses prédecesseurs, j’ai apprécié que Les ailes de l’enchanteur puisse de lire indépendamment et que du coup, on n’ait pas ce besoin irrépressible de regarder ce qui s’est passé avant. Les références sont légères et passent pour des anecdotes et donc, le livre est complet et se suffit à lui-même.

En conclusion, cette lecture a été rapide et convient à tous les publics sans problème, jeunes et plus âgés. Je l’ai beaucoup aimée.

Lire en Live

Publicités

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s