Duologie Omega, tome 1: Marquée – J.A.Curtol

Omega

Synopsis:

Elle est insignifiante, mais elle le fascine.
Il est le mal tapi dans l’ombre et pourtant elle lui fait confiance.
Lorsque Julien découvre Klarye, il décide qu’elle sera sa proie, mais pas seulement, il l’approchera également comme un homme. Mais dans ce double jeu, le passé et les sentiments vont se mêler et Klarye passera de proie à protégée sans qu’il ne le veuille vraiment…
L’amour peut-il vraiment naître d’un double jeu malsain ?

Mon avis:

Je remercie les Editions Sharon Kena pour ce premier partenariat et pour leur confiance!

Un seul point positif: j’ai apprécié le style de narration adopté, tout en fluidité. La manière de raconter les choses de l’auteur(e) m’a rendu la lecture rapide et légère. Et heureusement!

L’histoire commence dans l’Antiquité et très vite, nous nous retrouvons à notre époque actuelle.

Nous suivons Klarye, 27 ans, qui a un lourd passé et qui semble poursuivie par la malchance quand je vois tout ce qui lui arrive et Julien, vampire de son état.

L’histoire est prévisible mais le développement m’a quelque peu gênée. J’ai trouvé que le récit était « facile » et les personnages sans profondeur. Je ne suis pas parvenue à m’identifier à eux ni à ressentir d’empathie pour eux. Même pour Klarye. C’était comme si j’assistais à l’action comme tiers. Je n’étais pas dedans.

De plus, les références à Anne Rice et à Twilight m’ont paru déplacées et m’ont mises dans une rage folle tellement j’avais alors l’impression de lire une mauvaise fanfiction inspirée de ces deux références.

En effet, un vampire vivant dans l’Antiquité qui est d’une famille aisée et qui s’éprend d’une servante? Osez me dire que vous ne pensez pas à Caius, le mentor de Lestat. Oh, coïncidence: notre « héros » porte le nom de Caius dans cette vie évoquée.

Ensuite, énumération de références de Twilight: Notre héroïne a un sang qui chante (désolée, mais le sang qui chante, c’est Stephenie Meyer qui a inventé ce concept), elle est cruche mais cruche! Elle accepte tout de son bien-aimé (tant pis s’il a tué des personnes dans le processus), elle veut être transformée parce qu’elle ne veut pas vieillir. Elle est la proie d’hommes malfaisants qui l’ont violée (là, SM n’est pas allée au bout de son idée, je concède). Elle a tellement la poisse qu’elle échappe deux voire trois fois à un autre viol (elle vit à Besançon mais apparemment, cette ville est un repère de violeurs et de prostituées à la pelle) mais surtout, elle est sur le point de mourir quand son chéri se résout à la transformer. Evidemment que ça parle de venin, de sensations de brûlures et tout.
Evidemment que quand elle est transformée, elle devient un top canon et prend tout à coup confiance en elle.
Mais le bonhomme, n’est pas en reste non plus.
Quand il la rencontre, lui, tout ce qu’il veut, c’est la tuer (Innovation par rapport à SM: Il veut la violer et la torturer avant de la tuer). Rappelons que dans ce tome, il tue au moins sept fois. Comprenons-le, lui se décrit comme bipolaire (j’ai envie de rire) mais il devient doux comme un agneau en l’espace de deux pages au contact de Klarye. Il a quand même failli la violer lors de leur rencontre mais faut croire que c’est insignifiant comme détail.
Ensuite, il devient possessif, vient l’espionner dans son sommeil (est-ce que c’est vraiment sexy? Ca ne vous rappelle pas un certain Edward Cullen? ) et la suit partout.Pas de Port Angeles ici mais il en faut de peu. Quoique, à lire ce roman, il faut croire que Besac est un trou paumé rempli de gens paumés de la vie.
Vous savez ce qui a achevé de me faire détester ce récit?
On a droit à un James! Bouh, vilain James qui veut tuer Bella, oups pardon, ici, elle s’appelle Klarye et qui se fait massacrer comme dans le film. C’est à dire démembré et tout le toutim.
Je passe sur les anachronismes: oui, c’est tellement normal d’insulter ses compatriotes de « salaud » dans l’Antiquité et sur l’invraisemblance de quelques détails. C’est sûr que dans l’Antiquité,le prénom Julien était très courant chez les Grecs! Sans parler du prénom Mickael.

Conclusion: Si vous voulez une histoire entre une humaine et un vampire, tournez-vous vers Twilight. C’est pas la référence en la matière mais au moins, c’est plus original que ce récit-là.

Mes yeux saignent. Vraiment.

Ca vous est déjà arrivé de pleurer devant le niveau plus bas que terre d’une histoire? Eh bien voilà, vous avez compris!

logo

Publicités

47 réflexions sur “Duologie Omega, tome 1: Marquée – J.A.Curtol

  1. Même si ce roman n’est pas un chef d’oeuvre et je le conçois, il faut arrêter de tout comparer à twilight car sinon on pourrait dire que beaucoup de romans de vampires reprennent les idées de celui-ci ! Merci quand même pour ta chronique car certains points ont été les même pour moi ^^

    • Justement c’est le reproche que je leur fais en général. Mais les seuls romans de vampires qui trouvent grâce à mes yeux sont ceux de la saga des vampires d’Anne Rice. Elle est ma référence absolue

  2. Haha j’ai adoré ta chronique, surtout que comme toi, j’ai détèsté ce livre
    Quelle horreur, ce récit était à deux doigts de me faire rire par moment tellement je le trouvais incohérent et tout le toutim.

  3. Je suis ravie de voir que je ne suis pas la seule.
    Je crois que c’est le pire livre que j’ai lu … J’ai carrément survolé la deuxième partie … Horrible.

  4. Rho punaise ! Ben ça c’est fait, ce livre est décédé. Tu es tellement en colère que ça se ressent dans ta chronique ^^ ! Vite prend un autre livre, ne reste pas sur cet échec ! Remonte toi le moral avec une bonne histoire ! ❤

  5. Oui alors là effectivement je passe définitivement mon tour. Déjà les vampires à la base je ne suis pas une grande fan, mais quand ça accumule les clichés c’est sans moi ^^

  6. Ah ce roman t’as vraiment déçu, dommage. Je ne connaissais pas ce livre, mais je passerai mon tour pour le moment.
    J’ai adoré Twilight, cette saga m’a fait de nouveau aimer la lecture.
    Mais le sang qui chante ?! C’est quoi ?

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s