Eternité – Jess Rothenberg

couverture

Synopsis:

Bree menait une vie tranquille de lycéenne, entourée de ses parents, de son petit frère et de ses trois meilleures amies lorsqu’un soir, son petit ami Jacob avoue ne pas l’aimer. Son coeur se brise en deux. Littéralement. Même son père, un grand médecin en cardiologie, ne peut expliquer scientifiquement le décès de sa fille. Bree se retrouve alors dans l’au-delà et rencontre Patrick qui sera son guide et l’aidera à passer les cinq étapes du deuil : le déni, la colère, la négociation, la tristesse et l’acceptation. De là-haut, elle pourra observer le monde sans elle qui est loin d’être aussi idyllique qu’elle le pensait. Aura-t-elle les moyens d’intervenir? Et pendant qu’elle cherche à modifier un futur tragique pour ses proches, Bree doit également découvrir, avec l’aide de Patrick, qui elle est réellement.

Mon avis:

Wow. Cette lecture ne m’inspire pas d’autre mot que Wow !

Eternité nous emmène dans l’Au-delà où débarque notre héroïne, Brie. Oui, l’orthographe est bonne. Brie comme le fromage.

Plutôt que de Paradis, l’Au-delà est une sorte de purgatoire, d’entre deux-mondes où les personnes mortes attendent d’être « prêtes » pour aller au Paradis.

Mais avant ça, comment Brie est-elle arrivée ici ?

Brie n’a que quinze ans au moment de sa mort. Son anniversaire est le mois prochain et le soir où la Mort fauche, elle se trouve au restaurant en compagnie de Jacob, son petit-ami qui est en train de la quitter. Son cœur se brise. Littéralement et Brie débarque donc dans l’Au-delà.

Là-bas, elle y rencontre Patrick qui devient son mentor et lui explique quelles étapes elle va traverser avant de pouvoir passer à l’étape supérieure. Car elle-même doit traverser ces moments-clés de la mort : Déni, colère, négociation, tristesse, acceptation.

Pour ce faire, durant le processus, Brie nous emmène dans les moments-clés de sa vie passée mais elle nous fait également suivre la vie actuelle de ses proches après sa mort.

Se déroulant sur un laps de près d’une année, l’action nous entraîne tantôt dans le monde réel, celui que nous connaissons, tantôt dans un monde étrange où le temps n’a de prise, ce qui désoriente quelque peu car les transitions entre chaque réalité ne sont pas annoncées et se font abruptement.

De plus, l’auteur adopte un style de narration très jeune et parlé et rend l’immersion dans la lecture assez laborieuse au départ. Et puis, petit à petit, alors que nous sommes complètement dans le récit, submergés par les émotions que ressent Brie un déclic se passe.

Alors que, malgré le contexte de l’action, on pouvait tout à fait oublier le côté surnaturel et fantastique lié à Brie, c’est comme si on changeait subitement de décor et qu’on était plongé dans le noir.

L’arrivée ou plutôt la survenue d’un personnage mentionné auparavant nous prend de court et avec elle, on peut carrément entendre une musique sinistre se profiler.

Ambiance confirmée avec certaines scènes qui ont achevé de me faire penser à Charmed.

Et là, on ne flirte plus avec le côté surnaturel. Au contraire, on est complètement dedans et le réel nous échappe complètement à tel point qu’à la fin, lorsque Brie revient « les pieds sur terre », c’est le monde humain qui semble nous échapper, qui parait irréel.

Le personnage de Brie m’a considérablement émue dans son développement personnel. Je ne sais pas si quand on meurt, on a encore une conscience pour pouvoir penser mais si c’est le cas, Brie est écrite de telle manière qu’on s’identifie irrémédiablement à elle. La colère qu’elle peut ressentir, la frustration, la tristesse, je me suis reconnue en Brie à chacune de ces étapes.

Concernant Patrick, j’ai eu du mal à le cerner par moments où même à comprendre ses paroles. D’accord, il est sensé avoir vécu dans les années 1980 mais son patois, commun aux jeunes de son époque ne ressemble pas au nôtre et à ce titre, il m’a été difficile de suivre les passages de dialogue.
Heureusement, son personnage est lui, très compréhensible même si Brie n’arrive pas à lire entre les lignes de ce qu’il veut bien parfois livrer et ses motivations, claires pour nous, le rendent sympathique.

L’auteure apporte une pointe d’humour et nous attendrit avec Salami. Si vous avez un animal, vous comprendrez donc pourquoi l’intervention de ce chien fou apporte du baume au cœur à Brie qui en a bien besoin à ce moment-là et comment il arrive à dédramatiser les situations.

J’ai également apprécié que l’auteure prenne le temps de développer les relations entre les survivants au lieu de se focaliser sur Brie et ses états d’âme car aussi gentille qu’elle l’est, il n’en reste pas moins que de voir les manières de digérer un deuil approfondies selon les personnages rendent l’histoire plus touchante. Le fait que ce récit soit écrit du point de vue de la mort me fait penser à La nostalgie de l’Ange et ce dernier m’avait déçu sur le fait que l’après-deuil n’était pas assez développé à mon sens.

Le point culminant d’Eternité est pour moi la fin de l’histoire. Dans les histoires de ce genre, j’aime toujours savoir ce que deviennent les personnages mais surtout, j’aime que ce soit cohérent et là, j’ai été servie. L’auteur nous a livré deux versions de ce que deviendraient les proches de Brie et j’aime la nouvelle version qui a été donnée. Là où j’ai été le plus touchée est la scène qui se passe dans la chambre car elle est le plus représentative de que nous voudrions toujours conserver avec nous.

En refermant le livre, moi qui avais du mal à entrer dans l’histoire, j’étais sous le coup de l’émotion tellement la fin d’Eternité est belle. Triste mais belle et empreinte de nostalgie et d’espoir.

Publicités

2 réflexions sur “Eternité – Jess Rothenberg

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s