Quadrilogie Unwind, tome 1: Les fragmentés – Neal Shusterman

neal

Synopsis:

Dans une société traumatisée par la Seconde Guerre civile, une loi autorisant la fragmentation a été votée. Celle-ci stipule qu’il est interdit d’attenter à la vie d’un enfant de sa conception jusqu’à son treizième anniversaire. Passée cette date, tout parent peut décider de « résilier » son enfant en ayant recours à la fragmentation, processus qui permet de renoncer à son enfan rétroactivement. Une seule exigence: réutiliser 99% des organes du fragmenté pour qu’il continue à « vivre » à travers d’autres. Connor, Risa et Lev ne se connaissent pas, un monde les sépare. Chacun se retrouve pourtant sur la liste fatale. Leur seule échappatoire: fuir, se cacher et essayer de survivre.

Mon avis:

Je remercie les Editions du Masque pour ce partenariat qui m’a fait énormément plaisir, d’abord, parce que je ne m’y attendais pas et ensuite parce que ce livre était sur ma wish-list.

Premier tome d’une trilogie, le résumé des Fragmentés m’a immédiatement fait penser à la Déclaration de Gemma Malley, peut-être du fait que nous retrouvons des maisons remplies d’enfants abandonnés dans un contexte dystopique.

Mais la comparaison s’arrête là.

La première page nous situe le contexte par l’intermédiaire de la Charte de la Vie. Apparemment, celle-ci a été adoptée au terme d’une affreuse guerre civile et lorsque vous la lisez, vous vous doutez bien des dérives qui vont l’accompagner.

L’histoire est racontée du point de vue de trois personnages: Connor, Risa et Lev.

Le premier est issu d’une famille ordinaire et a un tempérament sanguin, ce qui lui vaut d’être souvent mêlé à des bagarres.

Risa est une enfant abandonnée. Elle n’a jamais connu ses parents et a grandi dans un foyer de l’Etat. Pour survivre, elle doit se démarquer des autres enfants avec un talent particulier. Elle doit briller.

Quant à Lev, il a été élevé toute sa courte vie (il n’a que treize ans) dans le but d’aller à l’abattoir volontairement. Issu d’une famille pourtant aimante, il a le malheur d’être embrigadé dans une secte.

C’est au cours d’un enchaînement fortuit de circonstances que ces trois personnages se rencontrent et tissent sans le savoir des liens forts et en lisant leurs péripéties, même s’il n’y a pas de violence qui se déchaîne sous nos yeux, on ne peut pas s’empêcher d’être captivé par ce roman car l’auteur a l’art de manier les émotions et les phrases.

Les héros ont beau être jeunes (Connor et Risa n’ont que seize ans), leurs raisonnements nous paraissent pourtant bien mûrs et on n’est jamais dérangés par leur façon de s’exprimer. La vie a fait qu’ils ont tous grandi trop vite et c’est dans leurs actes que leur nature se révèle.

Connor par exemple semble bagarreur et tête brûlée mais il possède la prestance et la présence d’un leader. C’est d’ailleurs ce qu’il est même s’il met du temps à s’en apercevoir. Connor est la force tranquille incarnée et ce, grâce à Risa, qui est la voix de sa réflexion. Risa a un sens aigu de l’observation et elle sait décrypter les gens comme personne. C’est tant la voix de la raison que la présence maternelle qui sait réconforter les autres et les soigner, mentalement et physiquement.

Lev au final, du haut de ses treize pommes, est celui qui est le plus complexe des trois. Peut-être parce qu’à certains moments, on le perd complètement de vue pour le retrouver changé du tout au tout. Toujours est-il qu’il est sans conteste le personnage qui a le plus évolué et appris durant ses aventures. (J’espère le retrouver dans la suite).

L’histoire donc, est captivante mais un seul chapitre a suffi à me révolter contre la société que Neal Shusterman nous décrit. Ce très court chapitre qui ne fait quue deux-trois pages est raconté d’un point de vue externe. Celle qui la vit, on ne la retrouvera jamais dans l’histoire mais elle symbolise toute la portée de l’injustice faite aux enfants. Ce chapitre est la description d’une scène banalisée dans l’histoire mais ce chapitre, est tout simplement révoltant.

Mais quel est-il, me demandez-vous?

Sans vous le spoiler, vous saurez simplement qu’il implique un bébé innocent qui va être Rejeté et une jeune fille.
Là où vous ne pouvez pas vous empêcher de ressentir une bouffée de colère, c’est lorsque l’auteur vous immerge dans ses pensées. Mais quel égoïsme!

Pourquoi je me focalise sur ce chapitre?

Déjà parce qu’il est révélateur des raisons qui font que cette société continue de rester debout, de l’adhésion implicite de ses citoyens mais surtout parce qu’il ne laisse vraiment pas, mais alors, pas du tout insensible!

Alors, bien sûr, ce livre a été un vrai page-turner avec des personnages qui nous prennent littéralement aux tripes. Surtout lorsque vous découvrez le sort de Roland. Mais qui c’est ce Roland, vous exclamez-vous!

Pour la réponse à cette question, je vous renvoie au livre.

Mais le chapitre de Roland, qui est vers la fin de ce tome est véritablement… vous ne pouvez tout bonnement pas fermer le livre à ce moment-là. Ne serait-ce que par respect.

Quoi? J’emploie les mots forts?

Eh bien … Vous comprendrez pourquoi… en lisant Les Fragmentés.

logo

Publicités

7 réflexions sur “Quadrilogie Unwind, tome 1: Les fragmentés – Neal Shusterman

  1. Bonjour,

    Je vois que vous êtes une mordue de lecture 😉 Si le cœur vous en dit et si vous aimez découvrir de nouveaux univers, je vous invite à faire plus ample connaissance avec la romancière Marie Caron. Les chroniques littéraires qui ont vu le jour sur la toile comparent souvent son roman « Couleur Émeraude » avec les écrits de S.King (mystères au compte-goutte, etc…) Voici son site web : mariecaron.fr – Vous pouvez aussi découvrir le profil Amazon de l’auteur ici : http://www.amazon.fr/Marie-Caron/e/B00EDH2YBE/ref=ntt_dp_epwbk_0

    Je vous invite également à rejoindre la page Facebook de M. Caron. En effet, une offre destinée à tous les futurs fans qui likeront la page a été publiée très récemment. https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10153518862225103&set=exp.10153518862340103.unitary&type=1&theater
    Marie.C offre les 2 premiers chapitres de son futur roman « Maintenant et à travers les temps ». C’est une offre limitée dans le temps, vous devriez sauter sur l’occasion ! 😉 (et pourquoi pas, prévenir vos copinautes :P)

    En vous souhaitant d’agréables lectures,

    Bien à vous et bon surf sur les vagues littéraires. 😉
    Ps : Il est possible que vous n’appréciez pas ce genre de commentaire « coup de pub », vous pouvez le supprimer si vous le désirez. Il n’y a pas de mal.

    Angie.

  2. Je suis très intriguée par ce livre et dès les premières lignes de ta chronique je me suis sentie conquise. Je n’ai pas l’habitude pourtant de lire beaucoup de dystopie mais là j’avoue que le thème et l’histoire me paraissent très accrocheurs. Merci pour la découverte de ce titre!

  3. Oh là !!! J’avais déjà le gout de lire cette saga, mais avec ton histoire de 1 chapitre qui t’a révolté, tu me titille royalement là ! Bref, je me mets en mode recherche pour pouvoir l’ajouter prochainement à ma PAL 🙂

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s