Trilogie Glitch, tome 2: Override (Résurrection) – Heather Anastasiu

couverture

Synopsis:

Zoe est enfin libre. Elle a échappé à sa condition d’esclave au sein de la Communauté en se déconnectant du Lien qui contrôlait les moindres de ses pensées et émotions. Elle a surtout échappé aux griffes de la sinistre Chancelière qui voulait sa mort. Mais cette liberté est bien loin de rimer avec sérénité… Zoe et Adrien se cachent désormais à la Fondation, une académie préparant les jeunes glitchers à grossir les rangs de la Résistance. Ensemble, Zoe et son équipe de combattants aux pouvoirs surhumains vont risquer leur vie pour tenter d’affranchir les membres de la Communauté du terrible contrôle mental exercé par la Chancellerie. Mais à chaque menace écartée, un nouvel obstacle se dresse. Et Adrien, tourmenté par ses visions du futur, a peu à peu tendance à s’éloigner de Zoe et à se réfugier dans le silence. Ce qui rend la défaite finale de plus en plus inéluctable. Pire encore, alors que l’équipe de Zoe se bat contre des ennemis toujours plus nombreux, méfiance et trahisons lui font craindre que le plus grand danger se cache au cœur même de la Fondation…

Mon avis:

Nous retrouvons notre héroïne quelques temps après son évasion. Elle ne s’est pas encore intégrée à la Résistance et est très effrayée par ses pouvoirs de télékinésie.

Au début de l’histoire, j’ai donc trouvé que la trame avait un petit air de Shatter me de Tahereh Mafi mais très vite, l’histoire prend vraiment son sens et nous sommes plongés dans une intrigue qui nous embarque.

Cependant, pour moi qui avais lu premier tome il y a fort longtemps, je me suis retrouvée projetée dans le monde souterrain de Zoé sans préambule et la lecture des premières pages fut laborieuse.

Pour tout avouer, j’étais vraiment dans le flou et j’ai franchement hésité à interrompre ma lecture pour relire le premier volume en diagonale, histoire de me remettre dans le bain. Heureusement, l’auteure a su habilement récapituler les évènements de Glitch et ainsi, m’aider à resituer les évènements.

Tout d’abord, commençons par les points faibles de ce tome. En effet, Glitch m’avait fait rire par l’innocence et l’idiotie de certaines répliques et de ce fait, je m’attendais à retrouver ces petites choses. Eh bien, ça n’a pas raté. Override n’est pas dénué de cela. L’avantage, c’est que comme vous y êtes préparé, vous vous attendez à quelque chose d’énorme, de risible et du coup, lorsque vous tombez dessus et que ça ne correspond pas à ces qualitatifs, ça passe nettement mieux.
Autre bémol que j’ai trouvé, c’est la lenteur du récit. Mais elle s’explique par le fait que c’est un tome de transition et par le fait que comme toute guerre qui se prépare, l’action se déroule forcément en coulisses et hors de la vue de Zoé. Entre complots et plans de combats, on ne peut pas dire que ce conflit ne fait pas de victimes. Pour preuve, dès le début du roman, nous assistons à la mort de quelqu’un.

Pour les points positifs, j’ai été agréablement surprise par les rebondissements et par la grande imposture de Max.

Je savais qu’Adrien cachait quelque chose par rapport à ses visions mais je n’avais pas deviné ce qui se allait se passer. Et là, quelque part, même si j’ai été étonnée, paradoxalement, je ne suis pas étonnée. C’est très curieux.

J’ai également apprécié l’arrivée des nouveaux personnages qui enlèvent le côté « tout repose sur les épaules d’une seule personne » qui commence à m’agacer dans mes lectures.
De plus, ces personnages ne sont pas dénués d’intérêt car ils apportent un autre élément de vue sur l’ensemble de l’histoire et leur caractère plus éveillé que celui de Zoé ne peut pas me déplaire. Absolument pas.

Au niveau de l’histoire, comme je le disais, l’intrigue met du temps à se mettre en place mais globalement, l’évolution de celle-ci ainsi que de Zoé nous intéresse assez pour ne pas vous donner envie d’abandonner votre lecture.

Enfin, le style de l’écriture est plus fluide, je trouve et donc, plus facile à suivre. Même dans les moments où l’action prend le pas, je trouve qu’elle s’en sort bien car comme on dit, l’action va tellement vite qu’on a du mal à réaliser ce qu’il se passe vraiment sur le coup. Et elle a su retranscrire cela dans son récit.

Override est donc une suite qui ne m’a pas déçue et dont la conclusion va suivre prochainement.

Retrouvez mon avis sur le premier tome: Glitch.

Publicités

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s