Mal dans la peau – Ghislaine Bizot

couverture

Synopsis:

Marie et Carole, deux amies d’enfance originaires de Lille, se trouvent séparées quand Carole part vivre avec son mari Fabrice dans un petit village retiré de l’arrière-pays niçois.
Elles décident alors de s’écrire, mais au cours de ces échanges, la Carole que Marie connaissait si bien semble peu à peu s’effacer…
Que lui arrive-t-il et quel secret cherche-t-elle à cacher derrière ces mots si minutieusement pesés ?

Mon avis:

Pour tout vous dire, je n’ai acheté le roman que pour trois raisons: la première est qu’il m’a été conseillé avec grande chaleur par mes amies (Dédé, Myly, Véro), la deuxième est parce qu’en l’achetant, je le recevais dédicacé et la dernière est pour le résumé.

En parlant de celui-ci, il faut dire qu’en le lisant, je m’attendais à un thriller et je ne sais pas pourquoi, couplé à la couverture réalisée par Dédé (je le souligne car c’est une fierté de voir son nom écrit dedans), j’avais peur. Dans le sens où j’avais peur comme quand on regarde un film d’horreur. Idiot comme réaction n’est-ce pas? C’est ce que je me suis dit en refermant le livre. Comment ai-je pu me fourvoyer autant? Heureusement que les amies sont là pour vous faire réaliser votre erreur. Ouf!

Donc, ce roman nous plonge dans la vie de deux amies qui se connaissent depuis leurs trois ans. Aujourd’hui âgées de vingt-huit ans, toutes deux sont mariées et Carole déménage dans le Sud peu après son mariage avec Fabrice.

Roman épistolaire à plusieurs voix, Mal dans la peau m’a accrochée dès les premières pages. Nous suivons la nouvelle vie de Carole alors qu’elle prend ses marques dans sa nouvelle maison, son amitié avec Marie qui est restée dans le Nord, ses relations avec ses parents et nouveaux amis…

A travers les lettres qu’échangent Carole avec ses proches, originellement, je pensais que l’histoire prendrait une certaine direction et plus ma lecture avançait, plus je me rendais compte que je m’étais complètement trompée sur le sens que j’avais donné au résumé.

L’auteure nous plonge dans la plongée en enfer de Carole alors qu’elle tente de toutes ses forces de survivre, de garder espoir, de croire en un avenir meilleur.
Ce personnage est parlant pour toutes les femmes vivant sa situation et je suis bluffée par le fait que l’auteure ait réussi à retranscrire et à nous faire comprendre les émotions et espoirs qui l’animent. C’est tellement bien écrit que vous avez l’impression que Carole, c’est vous. Après tout, si nous étions dans la même situation qu’elle, ne serions-nous pas pareilles? Choquées? Dans le déni? Pleines d’espoir? Mal/heureuses? Brisées?

A côté, nous avons le personnage de Marie qui continue son bonhomme de chemin et à qui la vie sourit. Marie se révèle être l’amie que nous voudrions être et celle que l’on aimerait avoir. Sa loyauté et ses réactions nous montrent et nous font réfléchir sur nous-mêmes. C’est étrange pourtant mais lorsque je la vois épanouie et lorsqu’elle raconte comment est sa vie avec Charles, ça me fait rêver. Elle nous fait nous interroger et nous remettre en question. C’est un aspect de l’histoire que j’ai beaucoup aimé.

Les parents de Carole ne sont pas en reste: à travers le contenu de leurs missives, quand je vois la vie qu’ils ont alors qu’ils approchent de la retraite, je suis attendrie.

Au niveau de l’histoire, comme je le disais, très rapidement, nous sommes plongés dans ce qui fait la nouvelle vie de Carole et la violence de son quotidien nous frappe, pas parce que nous sommes témoins des scènes, mais parce que nous les devinons. Rien n’est dit, tout est suggéré. Fortement suggéré. Aucune place n’est laissée au doute. Nous savons. Nous savons ce qui lui arrive et ne pouvons rien faire.

Lorsque l’auteure rédige ces scènes à la troisième personne, en se plaçant d’un point de vue extérieur, comme dans un film, la banalisation de la violence, le côté ordinaire donné nous révolte d’autant plus. Nous voudrions nous rapprocher de la scène, entrer dans le décor, nous planter devant Carole et la secouer. (Ironique!)

Nous voudrions lui faire ouvrir les yeux, la forcer à reconnaître la réalité mais nous sommes impuissants. Comme Marie. Nous voudrions agir mais nous ne pouvons rien faire qu’assister à ce que vit Carole.

La fin du livre est tout aussi poignante. Elle est pleine d’espoir à l’instar de Carole. Elle est triste aussi. C’est une page qui se tourne et une autre qui commence. Toutefois, j’aurais voulu avoir qu’elle soit un peu plus longue car elle s’arrête pile à un virage. A la croisée entre deux routes.
En fait, j’aurais voulu être sûre que Carole prenne bien le bon chemin car là, le doute subsiste. Et si? Et si? J’ai le cœur qui bat la chamade. J’ai peur pour elle. J’ai cette sensation d’urgence qui nous étreint lorsque quelque chose doit absolument être fait et vite car sinon …

Mal dans la peau est donc une réussite pour moi. Un livre fort et « coup de poing ».
Ce roman fait réfléchir et lorsque vous le refermez, vous avez l’impression d’en ressortir plus mûr, plein de sagesse.

En somme, je suis heureuse d’avoir suivi les conseils de mes amies et à mon tour, je vous conseille de vous le procurer et de le dévorer!

Je félicite aussi Dédé pour avoir réussi à faire une couverture qui colle parfaitement à l’atmosphère et à l’histoire. C’est un vrai coup de chapeau!

Publicités

47 réflexions sur “Mal dans la peau – Ghislaine Bizot

  1. J’ai eu la chance de le lire aussi et c’est un roman qui m’a énormément touché et plu. C’est un coup de coeur !

  2. il ne faut pas oublier que la couverture a été faite grâce aux photos de Gaëlle MOUVET qui a bien su mettre en valeur cette histoire !

  3. Rhoo je suis très flattée que tu me mentionne merci. ^^
    Et je suis ravie que tu aies été autant conquises que nous par ce livre.

    Je crois que tu as tout dit et pour la fin je suis comme toi. On en a d’ailleurs parlé avec Delphine. Beaucoup de questions encore en suspend et tellement de possibilités mais on espère que tout se passera bien pour Carole.

    Ghislaine Bizot si vous me lisez, j’ai hâte de savoir ce qui sera encore mieux qu’un tome 2 et je me réjouis de peut-être pouvoir passer encore du temps avec Carole et Marie.

  4. Rhoo je suis très flattée que tu me mentionne merci. ^^
    Et je suis ravie que tu aies été autant conquises que nous par ce livre.

    Je crois que tu as tout dit et pour la fin je suis comme toi. On en a d’ailleurs parlé avec Delphine. Beaucoup de questions encore en suspend et tellement de possibilités mais on espère que tout se passera bien pour Carole.

    Ghislaine Bizot si vous me lisez, j’ai hâte de savoir ce qui sera encore mieux qu’un tome 2 et je me réjouis de peut-être pouvoir passer encore du temps avec Carole et Marie. ^^

    • Je suis contente de t’avoir donné envie. Et puis au moins, ça montre que je suis pas toute seule à avoir mal compris le résumé ^^ En tout cas, je suis bien contente de lui avoir laissé sa chance

  5. Merciiiiii ♥♥
    Contente que la couverture t’ais plus et surtout contente de lire qu’elle correspond à l’histoire ♥
    Parce que dans ce genre de situation, je pense que je ne suis pas vraiment objective 😛

    On t’avait bien dit que ce livre était génial non ? ^^

    Pour la fin, j’ai eu la même sensation que toi !
    (Je pense que j’ai d’ailleurs zappé ça dans ma chronique …)
    On est dans le doute et c’est à notre imagination de prendre le dessus, c’est surement ce que Ghislaine voulait …
    Même si je ne serais pas contre une petite nouvelle qui nous raconterais comment Carole s’est remise de tout ça, comment se sont déroulé les retrouvailles avec ses parents mais aussi avec Marie, … Voir si elle s’est reconstruite après son départ 😉

    • Oh oui, c’est une bonne idée , ça une nouvelle. Ou alors, j’aimerais bien savoir comment Ghislaine voit la vie pour Carole après son départ, si départ il y a. Même si elle ne l’écrit pas.

      • Merci pour ce très flatteur commentaire. C’est très émouvant pour moi de constater que vous vous êtes attachée à Carole au point de vous interroger sur sa vie future. Vous me donnez une idée… Je vais en parler avec Ambréalys… Merci pour votre soutien à toutes !

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s