I heart you, you haunt me – Lisa Schroeder

couverture

Synopsis ( Traduction du résumé par moi. Sortie française non prévue dans l’immédiat):

Une fille rencontre un mec.
La fille perd le mec.
La fille le récupère …. en quelque sorte.

Ava ne peut pas le voir ou le toucher,
à moins qu’elle ne soit en train de rêver.
Elle ne peut pas l’entendre,
sauf les doux murmures dans sa tête.
La majorité des gens penserait qu’elle est folle, mais elle sait qu’il est là.
Jackson.
Le garçon avec qui Ava se voyait finir sa vie.
Il est revenu d’entre les morts,
C’est la preuve que l’amour ne connaît vraiment aucune limite.

Mon avis:

Lisa Schroeder. Encore un nom à retenir.

Pourquoi?

Ses livres ont la particularité d’être tous écris en prose et chacun des chapitres s’ouvre avec un titre, comme si au final le roman entier était un recueil de poèmes.

Vous penseriez que ce genre serait difficile à lire?

Eh bien non.

Au contraire, ce style d’écriture rend l’histoire fluide et très rapide à lire en vous plongeant directement dans la trame du livre qui en plus, commence avec un enterrement. Celui de Jackson. Petit-ami de l’héroine, Ava.

A travers le point de vue de celle-ci, nous sommes projetés dans sa tristesse, son chagrin, son désespoir mais surtout sa perte de tout repère. Ava n’a que quinze ans au moment des faits mais tout de suite, la profondeur de son deuil que nous ressentons comme étant nôtre, nous indique la sincérité et l’intensité de son amour pour lui. Ava était vraiment amoureuse de Jackson et Jackson n’est plus.

I heart you, you haunt me n’est pas qu’une histoire de deuil. C’est aussi un message vibrant de vie et d’espoir.

Dans le même registre que Undone de Cat Clarke, l’histoire nous plonge dans un morceau de vie, nous fait revivre ces premiers émois qui peuvent nous manquer quelquefois lorsqu’on repense à notre premier amour.

Rien que leur première rencontre vous fait sourire. Elle, qui a toujours vécu au même endroit. Timide, réservée. Lui, qui vient d’emménager en ville, qui se démarque de tout le monde par son style vestimentaire et son physique et qui est l’attraction de la ville.
Le coup de foudre immédiat.
L’amour fougueux de jeunesse.

Cette période d’insouciance qui n’est pas sans rappeler le film Jeux d’enfants avec ces paris à la con « Cap ou pas cap » jusqu’au défi de trop.

Un drame. De la culpabilité. Surtout de la culpabilité.

Lisa Schroeder m’a fait penser à Nicholas Sparks par la manière dont elle décrit l’amour et le raconte. Elle m’a fait rêver.

Au-delà des étapes qui jalonnent le chemin d’Ava vers le retour à la vie et sa propre rédemption, l’auteure nous entraîne sur un sentier sinueux dont vous ne ressortez pas indemne.

Vous êtes plus que plongé dans la peau d’Ava. Vous êtes surtout devenu elle. Vous avez l’impression de revivre cette étape douloureuse qu’est la perte de l’autre, le déni, la colère, la tristesse, l’acceptation, l’avancement.

Bien sûr, ce livre donne une belle part au fantastique mais jamais vous n’avez peur ou ne trouvez cet élément incongru. Au contraire, c’est comme si c’était obligé que ce soit intégré au récit.

Jackson devient plus qu’un souvenir, il devient un ange gardien, un ange rédempteur. Celui qui vous aide à dire au revoir même si vous, vous ne le voulez pas. Il vous prépare à l’après, à ce qui vient quand il n’est plus là du tout.

Il vous aide à vous réconcilier avec tout, les évènements qui ont conduit à ce moment, avec vous-même, avec le résultat.

Et quand vient la fin, même si vous ne voulez pas qu’elle arrive et souhaitez rester enfermé dans ce récit, vous refermez le livre avec des larmes plein les yeux, un soupir qui en dit long sur l’état dans lequel le roman vous a mise mais surtout, vous avez l’impression d’avoir mûri.

« Will you make a a list?
And then you can share them with me when you’re ready. »

Now as I drive along
the curvy roads […]
I remember the list
I have so far.

I am […]
Today,
I add another one.
I am hopeful.

Retrouvez mon avis sur Undone de Cat Clarke ici: lien.

Publicités

6 réflexions sur “I heart you, you haunt me – Lisa Schroeder

  1. Ça doit être très troublant ce style d’écriture mais ton avis m’a totalement convaincu !
    Je note le titre en espérant qu’il sorte vite en France !

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s