Testament d’une race – Stanislas Kowalski

couverture

Synopsis:

Kuntara est désormais un vieil homme. Il relate la destruction de son peuple dans une guerre qu’il n’a pas vue venir. Il raconte ses projets et les espoirs perdus de sa jeunesse. Il raconte ses choix d’homme mûr et les combats qu’il a dû mener pour sa patrie, ses compagnons et sa famille. Il raconte son héroïsme, auquel il ne croit plus lui-même. Bravoure, vulgarité, altruisme et cruauté se mêlent et interrogent son désir d’être civilisé.

Mon avis:

Je remercie l’auteur pour la confiance qu’il m’a témoignée en me faisant parvenir son ouvrage et pour sa gentillesse quant à cet acte. Je tire également mon chapeau au site de Lulu pour sa rapidité de livraison.

Le récit nous plonge dans une époque historique qui rappelle celle du Roi Scorpion. Comment ne pas se plonger dedans alors que l’histoire traite de guerre des clans, d’esclavagisme, d’émissaires du roi?

Il ne m’en fallait pas plus pour attirer pour attention car j’aime particulièrement cette période de grandeur et de décadence qui peuvent arriver aussi vite que l’on se fait arroser un soir d’été.

A travers les yeux de Kuntara, le héros du récit, l’histoire nous fait vivre l’enfance d’un jeune homme, sa jeunesse introublée ainsi que son accession au pouvoir et sa chute.

Vous pourriez croire que vous allez vous ennuyer mais l’auteur a ce je-ne-sais quoi qui fait que l’histoire de Kuntara, c’est comme si c’était vous qui la viviez. Tout à tour, vous êtes promu chef d’une petite armée, puis Général. Vous accédez à un pouvoir vertigineux, les hommes vous respectent. Non, vous ne vous appelez pas Maximus. Non, vous n’étiez pas un esclave avant. Non, vous ne tuez pas d’empereur avant de mourir, bercé par une musique à faire pleurer une madeleine. Mais!
Vous gagnez des batailles d’enfant. Comme les autres garçons bêtes de votre âge, vous avez une tête de turc et vous aggravez son bégaiement. Vous mûrissez, vous évoluez. Vous devenez un Mewtwo et vous rétrogradez à Mew parce que votre armée de Salamèches, trop arrogante a oublié qu’un Carapuce, ça arrose ( eh oui!) et puis vous errez, tel un Pikachu sans Sacha jusqu’à ce que… Ah ah! Finalement, le Testament d’une race, c’est une promenade à travers une vie.
Dans la vie de Kuntara, vous avez été un jeune enfant insouciant qui jouait à faire la guerre et après l’avoir faite en vrai, vous n’êtes plus qu’une enveloppe charnelle qui n’a plus que des souvenirs à partager.

Vous ne l’aviez pas vu venir mais sans vous en rendre compte, vous avez pris trente ans de sagesse d’un coup.

A l’instar de La nuit des Temps par Barjavel, vous ressortez de ce livre avec une vision des hommes révoltée et sombre.
Vous ne cogitez pas forcément dessus car tout cela se fait insidieusement, à votre insu, mais au final, le récit de Kuntara vous fait forcément réagir. En bien, en mal, quant à savoir si oui ou non, vous avez aimé, Ça dépend … Oui ça évidement, on vous demande de répondre par « oui » ou par « non » alors : ça dépend, ça dépasse!

Personnellement? Je suis plus du genre à regarder ce genre d’histoire en films plutôt qu’à le lire. Pourtant, ce roman, je l’ai lu jusqu’au bout sans m’ennuyer une seule seconde. Ca veut tout dire! Gniark gniark

Publicités

11 réflexions sur “Testament d’une race – Stanislas Kowalski

  1. Je viens de finir le livre =)
    Voilà ma chronique :
    http://leslecturesdemarinette.blogspot.fr/2012/12/testament-dune-race.html

    Alors, j’ai bien eu la Kobo Glo pour Noël ^^ Et pour le moment, j’aime beaucoup. J’ai lu le soir avec la lumière intégré et j’ai pu lire comme si j’avais allumé une « vraie » lampe. ça ne m’a pas fatigué les yeux (et je peux te dire que quand je lis le soir, ce n’est pas que 10 pages, c’est plutot une quarantaine ^^).

          • Ben, pour le moment, non, ça ne bugge pas ^^
            Et pour l’autonomie, je ne sais pas encore. Je l’ai chargé le 25 et je pense que ça dépend de l’utilisation.
            Normalement, la batterie peut tenir jusqu’à 30 jours, je crois …

          • Wouah jusqu’à 30 jours sans devoir la brancher, tu me fais rêver **
            La mienne, je l’utilise plutôt intensivement ( 400 pages tournées par jour) donc au bout de 3 livres lus, à peu près, je suis obligée de la rebrancher. Pourtant, c’est la Kobo normale.

            Mais dernièrement, j’ai vu la Cybook qui me tente chez Virgin et je la trouve super jolie. Par contre, faut que je fasse 2 h de route pour aller la chercher car elle n’est pas du tout dans ma ville.
            Du coup, je fais un comparatif entre les différentes liseuses que je peux voir dans mon coin 😀

  2. L’auteur m’a aussi contacté pour lire son livre et j’ai accepté avec plaisir, après avoir lu les premiers chapitres.
    Mais je n’ai pas encore continué car j’ai demandé le livre en format epub mais je n’ai pas encore de liseuse (le 25 normalement, si le papa noel veut bien ^^).
    En tout cas, vu ton avis, j’ai hâte de connaitre la suite =)
    Personnellement, dans les premiers chapitres, j’ai bien aimé Karm …

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s