Quadrilogie Hush hush, tome 4: Finale – Becca Fitzpatrick

couverture

Synopsis (Sortie française aujourd’hui, 7 novembre alors vous me pardonnerez de ne pas traduire le résumé, hein):

Nora is more certain than ever that she is in love with Patch. Fallen angel or no, he is the one for her. Her heritage and destiny may mean they are fated to be enemies, but there is no turning her back on him. Now Nora and Patch must gather their strength to face one last, perilous trial. Old enemies return, new enemies are made, and a friend’s ultimate betrayal threatens the peace Patch and Nora so desperately want. The battle lines are drawn—but which sides are they on? And in the end, are there some obstacles even love can’t conquer?

Mon avis:

Le roman s’ouvre du point de vue de Scott directement après les évènements du tome 3. La guerre entre les anges déchus et les Néphilim a été déclarée et Nora est officiellement devenue la leader des Néphilim. Pourtant, son autorité précaire est déjà remise en cause. Après tout, personne n’a entendu parler d’elle et beaucoup attendent qu’elle montre une faille afin de prendre sa place.

Et Scott dans tout ça? Il s’est donné pour mission de protéger Nora à tout prix car il la considère comme une sœur. Dans ce but, le voilà épaulé par Dante, le nouveau bras-droit de Nora chargé de la « coacher » afin qu’elle acquière une attitude et les qualités propres à un leader et accessoirement, nouveau petit-ami officiel de Nora afin de lui donner une légitimité auprès des Néphilim.

Comme vous le devinez, entre les entraînements matinaux de Nora pour pouvoir se défendre dans les combats, les manigances politiques auxquelles elle est obligée de se soumettre, sa vie de lycéenne, sa meilleure amie dont elle découvre avec effroi qu’elle a un secret qu’elle ne partage pas avec Nora (quelle hypocrite cette Nora tout de même!), sa demi-soeur qui a décidé d’emménager chez elle…
La vie de Nora n’est pas de tout repos.

Et pourtant…

Finale est un tome de conclusion. En tant que tel, je m’attendais à énormément d’action, de morts, de combats… mais il a démarré mollement.

La guerre est déclarée mais aucun des camps ne bouge son pion ouvertement, attendant… attendant je-ne-sais quoi, attendant peut-être que l’autre ouvre clairement les hostilités.

Du coup, nous nous trouvons en quelque sorte au sein de l’œil du cyclone.

Racontée du point de vue de Nora, l’histoire ne m’a pas interpellée en premier lieu.
J’ai été énormément agacée par Nora et son attitude. Obsédée par Patch (sic!), elle ne se rend pas du tout compte des enjeux de la guerre dans laquelle elle est coincée.
Même si sa tête la fait quelquefois penser, son cœur la dirige de telle façon qu’elle envoie bouler toutes ses responsabilités, tout ça pour être avec Patch. Tant pis si des vies sont en jeu, tant pis si elle doit « sauver le monde ». Tant qu’elle peut entendre Patch la rassurer une énième fois sur ses sentiments, tout va bien!

Bien sûr, j’ai conscience d’être sévère avec elle. Après tout, ce n’est pas facile d’être coincé entre deux étaux mais il vient un moment où faut arrêter de faire l’autruche et passer à l’action! Mince, elle passe plus de temps à culpabiliser parce qu’elle ment à Vee qu’à se préoccuper vraiment de comment rétablir la paix! En plus, elle ose faire une scène parce que Vee ne lui dit pas tout? Elle se fout du monde, là?

Non, là où elle me fait lever les yeux au ciel, c’est lorsqu’elle pique des crises de jalousie à Patch concernant Dabria. J’ai envie de dire: Vraiment???

Heureusement qu’il y a les personnages secondaires qui relèvent la saveur du livre, hein!

Parlons de Dante.

Au premier abord, vous ne savez pas si vous pouvez lui faire confiance. On ne sait pas vraiment si sa loyauté est vraiment acquise ou si elle va seulement avec la fonction que vous occupez.
Et puis… Dante se révèle plus qu’un simple homme de main. Sa loyauté va au-delà de l’amitié. On vous attaque? Il n’hésitera pas à traquer votre agresseur et à le battre comme plâtre. Sous des dehors taquins et je-m’en-foutiste, Dante est doué de stratégie.

Il complète Nora dans le sens où elle, elle est tellement « coincée » dans ses principes de bisounours que pour elle, à l’instar du dernier tome de Twilight de Stephenie Meyer, il suffit de blabla pour calmer et résoudre les conflits et au final, elle ne fait strictement rien, attendant que tout lui tombe dans le bec. Tout le monde est beau, tout le monde est gentil.
Dante est dans l’action à cent pour cent.
Lorsqu’il veut un résultat, Dante agit et fait tout pour pencher dans ce but, peu importe les moyens employés. Là où ça pêche, c’est que ses agissements manquent de subtilité et qu’il peut paraître rustre.

Marcie, elle, gagne une place au premier plan.

Son père vient de mourir mais elle a une combativité et un mordant qui rendent le récit de Nora vivant. Lorsque Marcie est là, l’histoire gagne en fraîcheur car en réalité, elle force Nora à se bouger les fesses. Bien sûr, elle possède toujours son côté peste mais la révélation qu’elle a eue l’a obligée à remettre beaucoup de choses en question et elle fait véritablement des efforts pour s’amender.

Vee reste égale à elle-même mais par un jeu de circonstances, elle se retrouve nettement à l’arrière-plan. Comme le réalise Nora plus tard, Nora est tellement concentrée sur son nombril que Vee se débrouille toute seule pour gérer ses problèmes qui vous laisseront baba quand vous saurez de quoi il s’agit.

Et Patch?

Eh bien, c’est Patch. Il reste toujours aussi protecteur et parfait. Même et surtout lorsque Nora se conduit comme une sale gosse à lui reprocher de bosser avec Dabria.

Mais vous savez quoi?

Dans ce final sanglant où tout est possible, où l’enfer se déchaîne sur la Terre, les révélations que vous cloueront sur place.

Becca Fitzpatrick nous a habitué à ce qu’il y ait un traître par tome. Celui de ce dernier livre vous laissera un goût amer dans la bouche.

Vous apprendrez que les gentils ne sont pas toujours ce qu’ils semblent et vice-versa pour les gens considérés, à tort ou à travers par Nora et/ou Patch, comme des méchants.

Des personnes mortes reviennent pour mieux mourir. Encore une fois.

Et la fin s’enchaîne si vite que vous ne réalisez pas vraiment l’étendue des dommages collatéraux avant l’épilogue.

Evidemment, un conflit débouche forcément sur des morts.

D’accord.

Mais ce qui me hérisse les poils, c’est que le corps n’est même pas refroidi qu’il suffit que Patch se montre et hop, plus un seul mot n’est écrit concernant la guerre. On se retrouve dans une bulle de bisounours et ça lasse.

L’épilogue se déroule 3 ans après les faits et même s’il déborde de bons sentiments, la fin du dernier chapitre avait beaucoup plus de sens à mes yeux.

Je me rends compte qu’à me lire, on peut penser que je n’ai pas aimé ce livre.

Il n’en est rien.

Malgré les bémols que j’ai martelés et répétés (le manque d’action durant tout le tome, la place trop envahissante des questions existencielles amoureuses et la gaminerie d’une héroïne qui devrait être beaucoup plus mature que ça après tout ce qu’elle a vécu durant les 3 tomes précédents), il n’en reste pas moins que j’ai apprécié les cinq derniers chapitres pour m’avoir donné tout ce que j’attendais de cet ultime volume. Ok, il me faut 5 petits chapitres pour ne pas regretter ma lecture et alors?

L’auteure a conclu sa saga en réussissant le paradoxe de me faire aimer l’histoire tout en me donnant l’envie irrépressible d’étrangler son héroïne. Vous vous souvenez comme le deuxième livre, vous le passez à être en colère au point d’envoyer bouler le livre par la fenêtre? C’était pareil ici. On part sur des sentiments négatifs pour aboutir à un sentiment relatif de satisfaction.

Et voilà une saga qui se termine dans le sang et l’action! Pas du tout comme Twilight qui nous emmène au pays de Candy. Youhouu. Enfin!

LC avec Lulai dont l’avis est ici.

Publicités

22 réflexions sur “Quadrilogie Hush hush, tome 4: Finale – Becca Fitzpatrick

  1. Je ne savais même pas qu’il existait 4 tomes. Je ne connaissais que les 2 premiers. J’ai lu le tome 1 et j’ai été tellement déçue que je ne me suis pas penchée sur le reste.

    • Je n’avais pas accroché plus que ça mais par curiosité, comme j’avais déjà le 3, j’ai tout de même lu le 2 qui m’a fait être en colère tout le temps du livre mais comme ça se terminait sur un cliffhanger, la curiosité a fait le reste 🙂

  2. Il y a quand même un ptit truc que je trouve dommage qu’elle a pas abordé. La question de quand Nora perd sa virginité ok c’est pas important mais quand tu lis tous les livres surtout arriver au 3 tu dit enfin ils vont le faire!

  3. salut et bien je partage beaucoup des points que tu as abordés dans ton article mais j’ai une petite question attention SPOILER : Comment patch est sortie des enfers?j’ai peut-être mal lu et si c’est le cas dsl, par contre pour ceux qui est de la jalousie de nora je ne partage pas ton point de vue, je m’imagine a sa place, je n’aimerai pas que mon copain travaille avec son ex même si il ne l’aime plus sachant que l’ex en question dit a Nora qu’elle aime toujours Patch, enfin chacun son point de vue. Sinon j’ai quand même bien aimer le livre mais bon pratiquement tous les défauts que tu as cité je suis d’accord avec toi. voilà 🙂

    • Coucou! Il est sorti des enfers en possédant le corps de Rixon au moment où celui-ci a franchi le seuil de la porte sur Terre. Mais il en était sorti au moment où Rixon est mort définitivement.

      • En habitant le corps de Rixon, comment il s’est évadé ? Le corps de Patch reste dans les enfers malgré le fait que son esprit sout sur Terre, non ?

        • En fait, c’est plus compliqué que ça. Dans la mythologie de l’auteure, les anges se rematérialisent physiquement comme ils le veulent. Donc concrètement, en enfer, c’était son âme qui était emprisonnée. Il n’avait plus de corps. Et puis quand il a pris le corps de Rixon, en sortant, il a ressuscité son corps en se rematérialisant

          • Ah d’accord. .o. Je n’avais pas compris cela comme ça. Ce pourquoi son corps avait tout bonnement disparu… Merci. x)

          • En vérité, je voulais surtout savoir si quelqu’un pourrait me dire comment s’y était pris Patch. Mais j’ai vite oublié ; tes critiques étaient vraiment á leurs places. La fin est venue vite et il a suffit que Patche apparaisse pour qu’elle oublie le mort – pour ne pas trop spoiler. Tout comme Nora va finir par vieillir… Fah ! J’aime bien ton blog. =D

          • Patch *
            De rien, c’est sincère. x) Tu risques de me voir ailleurs. A bientôt j’espère ! o/

    • Ce n’est pas une saga coup de coeur non plus plus pour moi mais je l’ai bien aimée tout de même ^^ (Je dis ça, mais je n’ai vraiment été accrochée que dans le tome 3)

  4. Il m’attend dans ma PAL, j’ai hâte. Malgré les points négatifs que tu cites, et qui me font un peu peur (mais au moins je sais à quoi m’attendre), je vois que tu as globalement assez bien accroché. Ils se lisent tout seul. Je trouve que c’est une très bonne saga !
    PS : ta nouvelle déco est toute jolie, j’aime bien les couleurs de ta bannière ^^

    • Coucou! Eh ben t’es la seule courageuse à avoir eu envie d’un aperçu de ce dernier livre. Bravo 😛 Oui, rassure-toi, malgré l’héroine qui m’a franchement énervée et je ne suis pas la seule dans ce cas quand les copines en parlent ^^, l’histoire est happante et tu ne peux pas en sortir. Merci pour la déco, je l’adore aussi 😀

      • lol ça m’intéresse de savoir ce que les bloggeurs en ont pensé. En plus, je ne vais pas le lire tout de suite, j’en ai d’autres à ouvrir avant.
        Oui, je partage aussi ton sentiment même si je la trouve tout de même attachante. Il y a juste dans certaines scènes qu’elle m’agace (comme quoi, les héros/héroïnes ne sont pas parfait(e)s). Un grand oui pour l’histoire vraiment prenante ! Il n’y a que dans le 3 qu’elle m’a un peu déçue, je l’ai trouvée un peu répétitive parfois et donc longuette ; cela reste un tome sympathique mais légèrement moins bon que les précédents.

        Je m’en doute que tu aimes sinon tu ne l’aurais pas mise 😛
        Bises

        • C’est dans le tome 2 qu’elle m’a le plus énervée je crois. Je n’ai franchement jamais été autant en colère. Pour Nora, contre elle et contre Patch. Un peu plus et je jetais carrément le livre par la fenêtre 😛

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s