The perks of being a wallflower (Le monde de Charlie) – Stephen Chbosky

couverture

Synopsis (traduction par moi):

Charlie est un lycéen et même s’il n’est pas le geek ultiome, il n’est pas non plus populaire. Timide, introverti, intelligent mais pas à l’aise en société, c’est une giroflée qui ne sait pas comment vivre sa vie ou s’il essaye de la fuir. Il découvre de nouveaux territoires: le monde des premiers rendez-vous, des cassettes compilées, des drames de famille et les nouveaux amis, celui du sexe, des drogues… Mais Charlie ne pourra pas toujours rester à l’écart. Rester au bord de la route offre une perspective unique mais il y a un moment où il faut se placer sur la piste.

Mon avis:

Ecrit à la façon d’un roman épistolaire à sens unique (il n’y a pas d’échange entre deux personnes car Charlie est le seul à s’exprimer), Charlie nous livre sa vision de la vie comme il se confierait à un psychologue. Nous sommes le psychologue.

Nous ne savons pas à qui il s’adresse mais nous prenant pour confident et ami, il nous dévoile tout un pan de sa vie.

Charlie est un adolescent âgé de quinze ans. Très timide et renfermé, il a du mal à s’intégrer socialement jusqu’au jour où Bill, son professeur, décide de le prendre sous son aile et lui donne des dissertations à faire sur des livres aux thèmes non abordables au lycée (par exemple, Peter Pan ou Hamlet).

Son meilleur ami vient de se suicider sans avoir laissé de mot explicatif, son grand frère est parti à l’université et sa sœur a un petit-ami qui la brutalise.

Et puis un jour, il se lie d’amitié avec Patrick et Sam qui sont frère et sœur. Tombant amoureux de Sam, celle-ci le repousse gentiment mais tous trois deviennent envers et contre tout meilleurs amis.

A travers ses lettres, Charlie nous raconte son quotidien familial et comment petit à petit, il entre dans l’âge adulte, d’abord avec la découverte de la sexualité, puis à travers certaines formes de violences dont il est témoin.

Vous pourriez croire qu’au bout d’un moment, vous vous ennuyez mais non. Le livre est tellement prenant que vous ne vous rendez pas compte du temps qui passe ni des pages qui défilent.

Ce que j’ai apprécié, c’est le côté réfléchi et observateur de Charlie.

Comme le disent ses amis, Charlie est témoin des choses et les comprend. Emplies de poésie malgré certains thèmes abordés, ses lettres nous émeuvent. Sa naïveté concernant certaines choses sont attendrissantes mais il n’est jamais cucul. Peut-être est-ce pour cela qu’il est accepté par Sam et Patrick. A sa façon Charlie apporte du baume au cœur.

Ce livre raconte en fait le passage à l’âge adulte avec une certaine nostalgie. L’histoire se passe peut-être au début des années 90 mais elle reste néanmoins intemporelle. Qui après tout n’a pas côtoyé des gens qui avaient des problèmes de drogue ou liés au sexe? Qui n’a jamais été battu?
Vous avez l’impression de revivre une jeunesse mais comme Charlie, vous en ressortez plus fort.

Je ne peux que vous conseiller ce livre. Il vous invite à la réflexion tout en étant empreint d’une certaine atmosphère.

A savoir: Il existe une adaptation en film dont le titre est Le monde de Charlie avec Emma Watson et Logan Lerman.