Saga Lucky Harbor, tome 3: Eperdument – Jill Shalvis

couverture

Synopsis:

Chloe aime vivre dangereusement et ne s’en prive pas, ce qui ne manque pas d’attirer l’attention du très sexy shérif de la petite ville de Lucky Harbor, où ses sœurs et elle ont repris l’hôtel qui appartenait à leur mère. Sawyer Thompson saura-t-il dompter le caractère rebelle de Chloe ? Se laissera-t-elle apaiser par cet homme étonnant ? Ou, au contraire, le passé agité de la jeune femme l’empêchera-t-il de trouver l’amour ?

Mon avis:

Vous vous attendriez à ce que ce livre soit redondant par rapport aux autres mais non!

Eperdument est comme beaucoup le savent, mon préféré pour l’instant. Les deux premiers volumes de cette saga m’ont fait découvrir cette petite ville qu’est Lucky Harbor ainsi que ses habitants mais ce tome là nous fait découvrir le quotidien des villageois plus en profondeur ainsi que celui de Sawyer, shérif de son comté.

Chloé Traeger est à première vue inconsciente et un esprit libre. Elle agit comme elle l’entend et rien ne lui fait peur. Se targuant de n’avoir aucune attache, elle est toujours là lorsque les ennuis pleuvent. La preuve, c’est qu’elle n’hésite pas à pénétrer une propriété par effraction pour « dognapper » des chiens destinés à des combats illégaux.

Pas étonnant qu’elle ait donc souvent affaire à la justice en la personne de Sawyer Thompson. Chargé de faire respecter l’ordre et la loi, dans les 2 premiers livres, nous assistons à de nombreuses scènes où il ramènent Chloé à ses sœurs après qu’elle ait été prise en flagrant délit.

Chloé et Sawyer, c’est le feu et la glace.

La chimie opère tellement entre eux qu’ils n’ont pas d’autre moyen pour se faire réagir que se faire mutuellement sortir de leurs gongs. La passion, je vous dis!

Et puis, petit à petit, ils s’apprivoisent.

Au gré des chapitres qui, comme toujours, s’ouvrent sur des petits dictons très bien trouvés, l’amour se révèle et comme toujours, Jill Shalvis arrive à nous faire tomber amoureuse du héros.

En l’occurrence, je dois avouer que les descriptions données de Sawyer m’ont fait complètement craquer. Sous des abords de justicier ténébreux et mystérieux, on se rend compte qu’il a un passé trouble et qu’il se révèle passionné et autoritaire juste comme il faut pour se damner. Comment vous voulez résister après ça?

Au-delà de l’histoire d’amour dont la fin est prévisible, j’ai adoré le personnage de Chloé car encore une fois, les apparences sont trompeuses. On pense qu’elle est fantasque alors qu’en fait, elle arbore un masque pour mieux dissimuler ses frayeurs et angoisses. Si elle n’arrête pas de frôler la mort, c’est justement pour mieux vivre, pas parce qu’elle est inconsciente.

Vraiment, Chloé et Sawyer n’auraient pas pu mieux se trouver que de cette façon!

Mes citations préférées:

« Les femmes n’aiment pas dire leur âge.
Les hommes n’aiment pas agir selon le leur. »

« N’oublie jamais que tu es unique.
Comme tout le monde. »

L’histoire de nos trois soeurs se termine ici mais heureusement, nous les retrouvons dans quelques scènes dans la suite de la saga.

Envie de connaître l’histoire de ce fameux Beau Gosse? Ce sera dans le tome 4 les amies. Déjà disponible en VO avec les tomes 5 et 6, Lucky in Love sort en français en Janvier 2013.

Mon avis sur le 1er tome ici.
Et sur le 2eme tome là.

Bittersweet – Sarah Ockler

couverture

Synopsis (Traduction du résumé par moi. Pas de sortie française prévue pour le moment):

Il y eut une fois où Hudson savait exactement ce que serait son futur. Ensuite, une trahison a changé sa vie et balayé ses rêves. Maintenant, elle ne croit plus aux deuxièmes chances. Elle reste discrète en faisant des cupcakes au restaurant de sa mère mais obsédée par ce que sa vie aurait pu être.
Mais quand les choses commencent à s’arranger et qu’elle a la possibilité de réaliser ses rêves, Hudson est à la fois pleine d’espoir et terrifiée. Bien sûr, il y a aussi ce jeune homme mignon et attentionné qui vient d’entrer dans sa vie et qui lui envoie de grands signaux. La voilà qui a beaucoup à penser et pour une fille qui a été blessée avant, tout risquer est plus facile à dire qu’à faire. Il est temps pour Hudson de se demander ce qu’elle veut vraiment et ce qu’elle est prête à sacrifier pour l’obtenir. Parce que dans cet endroit où les opportunités s’épuisent, elle sait que cette chance pourrait très bien être sa dernière…

Mon avis:

Raconté du point de vue de « Hud » Hudson, nous assistons à un moment crucial de sa vie qui s’est déroulé lorsqu’elle était enfant, trois ans avant les faits racontés dans le livre.

Très douée en patinage artistique, alors qu’elle allait disputer une compétition très importante pour sa carrière, elle a compris que son père trompait sa mère et qu’ils allaient se séparer. A partir de là, elle a sciemment saboté sa prestation et abandonné sa passion, se sentant coupable et responsable de la séparation de ses parents.

Trois ans après…

Hudson s’est mise à la pâtisserie et elle est très douée lorsqu’il s’agit de cuisiner des cupcakes. D’ailleurs, ne lisez jamais ce livre en ayant faim car tous les chapitres s’ouvrent par la présentation d’une recette originale. Miam miam!

Elle ne s’est jamais vraiment remise du divorce de ses parents mais passe son temps dans les nuages à se demander des « et si? ».

On devine que Hudson regrette d’avoir abandonné le patinage mais qu’elle n’ose pas le reprendre car cela rappellerait trop à sa mère son père qui est désormais un coureur de jupons invétéré.

Un jour, elle reçoit une lettre qui va la pousser à s’interroger sur ce qu’elle souhaite.
Envoyée après la mort de son ancienne coach qui a été autrefois une championne de patinage, cette missive offre à Hudson la possibilité de reprendre le patinage en compétition avec à la clé, 50 000 dollars qui pourraient régler les problèmes de dette de la mère de Hud.

En même temps, elle fait la rencontre de Josh, une grosse pointe en matière de hockey sur glace dont elle va tomber amoureuse.

Le hic?

C’est la peur viscérale de Hud. Cette même peur de s’engager qui peut nous empêcher de vivre et qui l’empêche, elle, de s’épanouir car elle pense que toutes les relations sont vouées à l’échec.

Et aussi…

Le fait qu’Hud veut tellement faire plaisir à tout le monde qu’elle n’ose pas dire non. Et ça se retourne contre elle car très vite débordée, elle en délaisse sa meilleure amie et devient aveugle à ce qui l’entoure.

Pourtant, malgré cela, Hud reste attachante: on sent qu’elle a la niaque. Elle n’a pas confiance en elle mais elle rassemble ses forces pour réaliser son rêve, patiner et donner tout ce qu’elle a devant des juges. La course vers ce rêve c’est aussi un voyage initiatique. Il est temps pour elle de penser à elle et ne pas se laisser enfermer dans un carcan. Au final, elle apprendra que la souffrance est une chose inévitable mais qu’elle fait grandir. Le résultat vous surprendra sûrement mais ce qui compte c’est aussi le chemin qui y a mené, non? Peu importe que vous n’ayez pas la gloire ou les paillettes, en fait, à partir du moment où vous savez qui vous êtes, c’est tout ce qui compte.

Bittersweet, du nom d’une chanson évoquée par Hud et Josh est le récit du voyage que l’on entreprend tous à un moment de notre vie. Le voyage de notre vie. Celui qui va nous mener au bonheur ou au contraire à l’amertume. C’est une invitation à saisir toutes les bonnes opportunités qui peuvent s’ouvrir à vous. Même si vous êtes figés dans le doute, bougez-vous car il se pourrait que ce soit la dernière chance de votre vie. Mieux vaut avoir des remords que des regrets. C’est la morale qui ressort de cette superbe histoire.

Bittersweet, c’est un coup de coeur. Plus qu’une histoire d’amour, ce pourrait être votre histoire.