Easy – Tammara Webber

couverture

Synopsis ( traduction du résumé par moi. Sortie française prochainement chez J’ai Lu):

Quand Jacqueline suit son petit-ami de longue date à l’université qu’il a choisie, la dernière chose à laquelle elle s’attend est une rupture. Après deux semaines passés à surmonter le choc, elle fait face à une nouvelle réalité: elle est célibataire, va dans une université d’état au lieu d’une école de musique, est ignorée par son ancien cercle d’amis, elle est harcelée par un membre de la fraternité de son ex et échoue dans une matière pour la première fois de sa vie.

Son professeur lui donne l’adresse email de Landon, un tuteur qui lui montre qu’elle est toujours la même fille intelligente qu’elle a toujours été. Alors que Jacqueline est de plus en plus intéressée par son tuteur et non par le fait d’avoir de meilleures notes, ses réponses taquines montrent que le sentiment semble être mutuel. Il y a juste un problème – ils ne se parlent que par emails.

En même temps, un élève dans sa classe d’économie se montre digne d’intérêt la toute première nuit qu’elle le rencontre. Il n’est pas du tout comme son ex populaire ou son tuteur cérébral, Lucas s’assied toujours au fond de la classe, dessinant dans un carnet et l’observant, elle. Dans une boite de nuit, il disparaît après plusieurs danses qui la laissent essoufflée. Quand il lui demande s’il peut la dessiner, seul dans sa chambre, elle accepte en espérant plus.

C’est alors que Jacqueline découvre un lien entre son tuteur et son camarade séducteur, que son ex revient dans le tableau et que son harceleur attire l’attention à lui en faisant se répandre des rumeurs. Soudain, les apparences veulent tout dire et savoir à qui on peut faire confiance est tout sauf facile.

Mon avis:

Bon, la première chose que j’ai à dire à Tammara Webber, c’est de faire des efforts pour nous donner un résumé succinct qui ne nous en dit pas trop. Je ne sais pas pour vous; mais moi, après avoir lu le livre, je trouve qu’il y a beaucoup trop d’éléments dévoilés dedans.

Je me suis lancée dans ce livre en sachant que j’allais aimer mais honnêtement, je n’avais pas idée d’à quel point j’allais adorer!

Au niveau de l’histoire: l’héroïne, Jacqueline est une fille comme les autres. Elle n’a pas de super pouvoirs ou quoi que ce soit dans le genre, Easy est un roman se situant dans la vie de tous les jours avec des personnages que l’on peut croiser à n’importe quel coin de rue.

Jacqueline, c’est la lycéenne qui a suivi son amour d’enfance à la fac en faisant fi de ses propres aspirations personnelles tellement elle place sa confiance et sa foi en Kennedy, un garçon comme les autres qui lui brise le cœur dès l’entrée à l’université pour pouvoir coucher avec qui il veut et avoir le plus d’expériences possibles au sein de sa Fraternité.

Jackie et Kennedy, ça vous fait pas tilter? Personnellement, le choix des prénoms est très approprié, je trouve.

Jackie est donc au fond du gouffre quand elle rencontre Lucas dans des circonstances qu’aucune fille ne voudrait connaître.
En parallèle, ses notes scolaires sont en sérieuse baisse et elle qui a toujours été une élève studieuse se réveille et son professeur lui accorde donc une chance de se rattraper avec l’aide d’un tuteur qu’il lui assigne, Landon.

A partir de ces postulats, ma première peur a été de me retrouver avec un triangle amoureux.
Entre l’assistant du prof brillant et le mauvais garçon tatoué, piercé et taciturne mais artiste dans l’âme et sensible, le choix n’était pas évident. ( Je le confesse, j’ai eu un béguin pour un assistant de prof à la fac)

Heureusement, Tammara Webber démêle vite cette situation en parsemant son récit d’indices qui mènent à la grosse révélation, que je vous tairai.

Lorsque j’ai commencé Easy, je m’attendais vraiment à un roman dans le genre de ceux de Nicholas Sparks. J’y ai retrouvé la poésie et cette petite note de mélancolie qui m’assaillent toujours lorsque je le lis mais j’y ai aussi trouvé d’autres choses.

Dans les romans de Nicholas Sparks, lorsqu’il arrive des choses mauvaises, ce sont toujours du fait du hasard, du déroulement des choses. Ses récits me paraissent presque comme des rêves, hors du temps. Il écrit de superbes histoires d’amour mais quand vous refermez le livre, vous savez au fond de vous que l’intensité de l’amour que se vouent les héros est intangible. Comme un conte.
Mais Tammara Webber nous projette dans une réalité brute, la nôtre.
Ses personnages ne sont pas innocents. Ils ont un côté obscur, des secrets, une souffrance. Vous vous identifiez autant à Jackie qu’à Erin ou Lucas. Même Kennedy, c’est un vrai abruti mais c’est un personnage dont vous pourriez dire que vous connaissez quelqu’un qui est exactement comme lui.

Tammara Webber nous embarque donc dans une histoire d’amour mais également dans un voyage.

A travers Jackie, elle décrit le processus que l’on vit et répète sans cesse après un évènement traumatisant: la perte, le deuil, le choc…

Au début de l’histoire, Jackie correspond au cliché de la gentille lycéenne débarquée de sa province et abandonnée. Mais au fur et à mesure que l’intrigue se précise, elle devient forte et sa force de caractère se révèle grâce et pour Lucas. De victime, elle se prend en main et ose s’affirmer et dire « stop ».

L’auteure retranscrit avec justesse les qualités mais aussi les sombres pulsions humaines. Elle aborde des thèmes qui ne sont pas évidents comme le viol ou le meurtre mais elle ne tombe jamais dans le voyeurisme. Au contraire, son récit en retenue nous évite d’être nous-mêmes choqués et piégés pour mieux nous instiller la rage de vivre, de survivre.

Easy est comme je le disais bien plus qu’un histoire d’amour. C’est à sa manière, un hommage vibrant à ce qui fait que l’homme continue à vivre: l’espoir.

Il montre littéralement que ce qui ne nous tue pas nous rend plus forts. En ce moment, il y a une chanson que j’aime beaucoup, Stronger de Kelly Clarkson et je trouve qu’elle correspond parfaitement à ce roman.

Dans le titre, il est dit qu’il n’est pas facile de savoir à qui faire confiance et j’ai adoré que Lucas, à la fin du livre, rétorque qu’il est facile de choisir d’être avec la personne qu’on aime.
C’est la plus belle manière, selon moi, de retourner sa souffrance en une expérience rendant plus forts pour affronter la suite.

Si vous avez l’occasion de lire ce petit bijou, je vous le conseille vivement. Vous n’en ressortirez pas indemnes!

Ce livre rentre dans le cadre du Challenge Romantique.

logo

Et en prime, pour vous montrer comme l’auteure est proche de ses lecteurs et lectrices:

mot

Publicités

11 réflexions sur “Easy – Tammara Webber

  1. Pingback: Swap de l’avent 2014 – partie 3/4 | Le Sentier Des Mots

  2. Heyyyyy je suis contente que tu aies aimé voire adoré !!!
    Pour le resumé moi je ne l’avais pas lu donc pas ete spoilé mais c’est vrai que c’est dommage !!
    Je me suis commande la version papier dedicacé !!!

Laisser une empreinte

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s